[Vidéo] Paul Bérenger dit laisser la Commission d’enquête faire son travail mais affirme «qu’il est clair que toute la vérité éclatera»

O commentaire

Le leader du MMM n’a pas voulu commenter les allégations formulées par le trafiquant de drogue Peroomal Veeren contre le Premier ministre Pravind Jugnauth lors de son audition le jeudi 10 août par la Commission d’enquête sur la drogue présidée par l’ancien juge Paul Lam Shang Leen.

Paul Bérenger, en conférence de presse à la mi-journée ce samedi 12 août, affirme qu’il ne fera pas de commentaire aussi longtemps que les travaux de la commission d’enquête ne soient pas bouclés.

«Nous n’allons pas faire de commentaire. Laissons à la Commission faire son travail», a-t-il lancé.

Cependant, Paul Bérenger affirme qu’il «est clair qu’en temps et lieu tout la vérité éclatera sur les liens entre le MSM et ses avocats depuis deux ans et demi» au sujet des allégations autour du trafic de drogue.

Peroomal Veeren, qui purge 34 ans de prison pour trafic de drogue, a été entendu jeudi par la commission d’enquête. Il a allégué que le Premier ministre Pravind Jugnauth financerait le trafic de drogue.

Peroomal Veeren a également allégué avoir financé la campagne du Mouvement socialiste militant (MSM) aux dernières législatives, pour un montant compris entre Rs 25 millions et Rs 30 millions. Selon lui, Geeanchand Dewdanee, actuellement en détention dans l’enquête sur l’importation de 157 kilos d’héroïne, aurait agi comme intermédiaire.

Le trafiquant de drogue allègue avoir financé la campagne du MSM car on lui aurait promis de revoir son cas devant la justice.

Pravind Jugnauth a rejeté en bloc ces allégations tout en parlant de «blague de mauvais goût».

Élection partielle

Autre sujet abordé par Paul Bérenger lors de sa conférence de presse, l’élection partielle qui devrait avoir lieu au no.18 [Belle-Rose/Quatre-Bornes].

«Le pays n’a pas besoin d’élection partielle mais d’élections générales. Mais comme nous l’avons déjà dit, puisqu’il y un siège vacant à remplir à l’Assemblée nationale, nous sommes prêts pour cette élection partielle et notre compagne pour cette joute électorale se passe bien. Si une élection partielle se tiendra, le MMM la remportera», a déclaré le leader des mauves.

Prix des carburants

La hausse des prix des carburants a été aussi commentée par Paul Bérenger. Il qualifie de cynisme ce qui s’est produit.

Commentant la marche de protestation organisée par les partis de l’opposition parlementaire dans les rues de Port-Louis vendredi pour contester la hausse des prix des carburants, Paul Bérenger affirme qu’il s’agit là d’un «début d’action de l’opposition dans l’unité».

Il soutient que la police n’a accordé la permission pour tenir marche jeudi. De ce fait, dit-il, les organisateurs n’ont pas eu suffisamment de temps pour bien préparer la marche. Il félicite toutefois les partis politiques et les syndicalistes qui ont participé à cette marche.