Partielle au no 18 : mouvement lent des électeurs

Par Preity Ramessur-Bhoyroo O commentaire
électeurs

Mouvement lent dans la circonscription numéro 18 où se déroule l'élection partielle ce dimanche 17 décembre.

A 13 heures, seuls 10 675 électeurs sur 42 052 enregistrés avaient voté, soit 25,39 %. La crainte des partis politiques concernant l’abstention était-elle donc fondée ?

L’on se veut optimiste à Belle-Rose/Quatre-Bornes. Les principaux partis se contentent de répéter que le mouvement des électeurs va s’accélérer cet après-midi. Les candidats, eux, mobilisent leurs troupes afin de renverser cette tendance.

Pour l’instant, il n’y a eu aucun incident majeur à signaler. Tout se déroule dans le calme. Les voitures parées des couleurs des partis sillonnent les rues pour faire du canvassing.

Aux alentours de midi, un ralentissement du mouvement des électeurs a été noté, probablement pour la pause déjeuner. Une reprise du mouvement est attendue dans les 13 centres de vote à partir de 14 heures. Il y a également une forte mobilisation policière dans la circonscription numéro 18.

Alan Ganoo dit craindre un fort taux d’abstention. Il se trouvait à l’école primaire Louis Nellan A. « Le mouvement est lent en ce moment. J’espère que ça va s’accélérer à partir de cet après-midi. Toutefois, la crainte d’un fort taux d’abstention est réelle », a confié le président du Mouvement patriotique.

Xavier-Luc Duval estime que la campagne s’est bien déroulée, malgré quelques problèmes encourus avec le Reform Party. Le leader du PMSD fait ressortir que le mouvement des électeurs est lent. Il ne sait pas si cela va s’accélérer dans la journée. « Le gouvernement n’a pas aligné de candidat et il se peut que certains fonctionnaires aient peur d’aller voter. Nous avons déjà une liste de sympathisants. Nous allons frapper à leur porte et faire un peu de canvassing. »

Quant à Paul Bérenger, leader du MMM, il était lui aussi présent dans la circonscription no 18. « Il est normal que je sois sur le terrain. Tout se passe bien. Je suis satisfait de l’ambiance », a déclaré Paul Bérenger.