Nouvelle contestation à la nomination de Pravind Jugnauth

Par Nilen Kattany O commentaire
Pravind Jugnauth

Un habitant de Mare-Tabac a rejoint la liste des opposants à l’accession, en janvier 2017, de Pravind Jugnauth au poste de Premier ministre. Mahendra Chukoury a déposé, le jeudi 20 avril, une plainte  à  la Cour suprême. Il affirme que sir Anerood Jugnauth est toujours aux commandes de l’alliance gouvernementale bien qu’il ne soit aujourd’hui que ministre Mentor.

Le plaignant (Mahendra Chukoury) évoque plusieurs violations de la Constitution. « SAJ ne peut plus siéger à l’Assemblée nationale depuis qu’il a démissionné comme Premier ministre. »

De fait, ajoute Mahendra Chukoury, sa nomination comme ministre Mentor est anticonstitutionnelle, tout comme celle de Pravind Jugnauth au poste de Premier ministre. Il précise que la Constitution définit les situations dans lesquelles le poste de Premier ministre peut devenir vacant.

Le plaignant estime que SAJ aurait dû perdre son siège lorsqu’il avait abandonné le poste de Premier ministre pour celui de ministre Mentor. Il estime que la présidente de la République, en tant que garante de la Constitution, aurait dû se demander si les motifs avancés par SAJ pour justifier sa démission comme Premier ministre, le 23 janvier 2017, étaient « appropriés et justifiés ».

Mahendra Chukoury demande à la Cour suprême d’émettre une déclaration selon laquelle la démission de SAJ, sa nomination comme ministre Mentor et celle de Pravind Jugnauth comme Premier ministre sont anticonstitutionnelles.

L’affaire sera appelée le 8 juin. Le plaignant est un électeur de la circonscription Mahébourg / Plaine Magnien (No 12). Il a retenu les services de l’avoué Kamla Devi Varma et de l’avocat Yatin Varma.