Navin Ramgoolam : «Mo pou kass ledo seki bizin kasser»

Par DEFIMEDIA.INFO . O commentaire
Navin Ramgoolam

Le leader du Parti travailliste (PTr) est en mode combat. Intervenant lors d’une « Divali Night » organisée par les forces vives de Pont-Bondieu, Brisée Verdière et Mare d’Australia, ce jeudi soir 12 octobre, Navin Ramgoolam n’y est pas allé de main morte avec ses adversaires.

«Dimun ki pou fer mwa per penkor ne. Enn par enn pe degringole», a-t-il déclaré. Le leader du PTr estime que le pays a régressé de 50 ans en terme de leadership. «Bizin lager pou vinn for. Si napa konn lager ek servi ou lespri ou napa kav vinn enn sef.»

Évoquant la question des poursuites formelles entamées contre lui par le Directeur des poursuites publiques, Navin Ramgoolam dira : «Onze charges avaient été retenues contre moi, neuf ont été rayées. Vous verrez ce qui va se passer.»

«Il n’y aura aucun changement tant que le PTr ne revient pas au pouvoir. ‘Mo pou kass ledo seki bizin kasse’», a-t-il dit.

Sur le même ton, plus tôt dans son discours, il a évoqué la question des charges provisoires qui avaient été retenues contre l’ancien gouverneur de la Banque de Maurice, Rundheersing Bheenick. Ce dernier était présent à cet événement jeudi soir.

«Manou Bheenick pe gayn pri pli gran bankye lafrik. Pe met sarz lor li. Nou napa gayn drwa bliye sann fwa la. Sann kou la pou kone.»

Par rapport à la station de radiotélévision nationale, la MBC, l’ancien Premier ministre soutient qu’il abolira la redevance télé de Rs 150.

«MBC kinn vini? Televisyon lepep? Napa kapav pay MBC pou fer propagan guvernma. Si MBC napa kapav ‘perform’ mo pou fer ferm li», a lancé Navin Ramgoolam.

En cas de victoire aux prochaines élections législatives, son gouvernement sera celui de la «rupture».

Le leader du PTr promet un «vrai changement au sein de la société» mauricienne. «Pa kapav enn dimun pou gayne, ek le ress napa gayn nanryen».