Meurtre à St-Julien-village : le présumé meurtrier Ricardo Comnaren passe aux aveux

Par Irfaad Olitte O commentaire
Poste de police de flacq

Après le meurtre de Devanand Reedoye, 56 ans, survenu à St-Julien-Village le 19 décembre dernier, les limiers de la Criminal Investigation Division (CID) de Flacq ont procédé, jeudi, à l’interrogatoire du présumé meurtrier, Ricardo Comnaren, 44 ans. Ce dernier a reconnu avoir infligé des coups de poings à la victime. Les faits se sont produits aux alentours de 20 h 30 devant un restaurant à St-Julien-Village, le 19 décembre dernier.

Admis à l’hôpital, Devanand Reedoye a rendu l’âme le 22 décembre. Le même jour, la police a procédé à l’arrestation de Ricardo Comnaren, ancien habitant de St-Julien-Village, qui réside actuellement à Poste-de-Flacq. C’est sur la base des informations fournies par des témoins que la police a procédé à son interpellation.

Le jour du meurtre, Devanand Reedoye s’était rendu à un restaurant. Il était sous l’influence de l’alcool. En quittant le restaurant, il a croisé Ricardo Comnaren sur son chemin. Les deux hommes se regardaient déjà en chien de faïence depuis longtemps. Une discussion a éclaté entre eux. Ricardo Comnaren reprochait à Devanand Reedoye d’avoir remis de l’argent à d’autres personnes pour l’agresser. Quand Ricardo Comnaren lui a fait cette remarque, Devanand Reedoye se serait mis à lui proférer des injures, selon les dires du suspect.

Par la suite Ricardo Comnaren a infligé à Devanand Reedoye deux coups de poings à la tête. Ce dernier a perdu l’équilibre et a fait une lourde chute. Sa tête a heurté le sol.

Ensuite, Ricardo Comnaren l’a dévêtu avant de l’abandonner dans un parking. Les habitants sont venus à la rescousse de Devanand Reedoye. Grièvement blessé, ce dernier a été transporté d’urgence à l’hôpital. Le 22 décembre, Devanand Reedoye a poussé son dernier soupir. Après son arrestation, le présumé meurtrier a concédé avoir frappé Devanand Reedoye, mais sans intention de le tuer.

Le suspect est actuellement en détention après son inculpation provisoire pour meurtre. L’enquête est menée par le sergent Rujub, sous la supervision de l’inspecteur Goonjur, de la CID de Flacq.