Meurtre de Vanessa Lagesse : la procédure initiée par le DPP contestée par la défense

By Ledweena Ramasawmy-Mohun O commentaire
Bernard Maigrot

L’homme d’affaires Bernard Maigrot a comparu, le mercredi 11 janvier, devant le juge Prithviraj Fekna, siégeant en cour d’assises, dans le cadre de son procès relatif au meurtre de la styliste Vanessa Lagesse.

La séance a été marquée par les débats entourant une  motion de la défense. À travers son avocat Me Gavin Glover, Senior Counsel, Bernard Maigrot conteste les pouvoirs du Directeur des poursuites publiques (DPP) de loger une accusation formelle en cour d’assises sans recourir à une enquête préliminaire.

Lors des débats, Me Gavin Glover a fait l’historique de cette affaire depuis 2001. L’acte d’accusation formulé contre son client avait été logé directement aux assises le 18 mai 2012. Selon Me Gavin Glover, Bernard Maigrot n’aura pas droit à un procès équitable car il n’a pas été confronté aux nouvelles preuves retenues contre lui lors d’une enquête préliminaire. Pour lui, les droits de son client seront lésés. Il ajoute que le DPP n’a donné aucune explication entourant cette procédure.

De son côté, Me Medaven Armoogum, représentant du ministère public, a souligné que la défense n’a fait aucune demande de révision judiciaire de la décision du DPP. Il a affirmé que le DPP a la discrétion de loger une affaire directement en cour d’assises sans recourir à une enquête préliminaire. Le juge Prithviraj Fekna fera connaître son ruling ultérieurement.