Mesures budgétaires – Logement: une attention particulière réclamée pour les plus démunis

Par Shalini Raggoo O commentaire

Avec l’objectif d’encourager les Mauriciens à être propriétaires d’une maison, Pravind Jugnauth a annoncé plusieurs mesures relatives au logement. Cependant des acteurs de la société civile demandent aux autorités de mettre l’accent sur l’encadrement et d’accorder la priorité aux plus démunis.

Georges Brelu-Brelu, directeur de Faith, dit être en faveur des mesures annoncées, mais il souhaite qu’elles tiennent compte de la réalité du terrain. Il est d’avis qu’il est temps que les autorités visitent les régions les plus affectées. « Depuis des années, l’on annonce la construction de maisons lors des exercices budgétaires. La superficie des logements a toujours été pointée du doigt. Qu’en est-il des familles qui ont plus de cinq enfants et des revenus mensuels de moins de Rs 5 000 ? Le ministère doit mener une enquête pour voir si elles ont un travail pour être en mesure de payer les frais. »

Consultations en cours

Pour le directeur de Faith, la construction de 800 logements à l’intention de ceux vivant dans l’extrême pauvreté n’est pas suffisante. « Ce sont les familles nombreuses qui sont confrontées à plusieurs problèmes tels que la promiscuité. Il leur faut surtout un encadrement. »

Cursley Goindoorajoo, responsable du Fonds d’aide au logement, affirme que rayer les arriérés sur les intérêts des emprunts contractés auprès de la National Housing Development Company (NHDC) sera un soulagement pour les familles endettées. « Nous sommes conscients des problèmes que rencontrent ces familles. De plus, j’estime que la construction de 800 logements permettra de résoudre le problème. »

Cependant, précise-t-il, les demandes de ceux au bas de l’échelle devraient être traitées en priorité. « Les familles qui touchent moins de Rs 10 000 sont davantage dans le besoin. Les mesures annoncées démontrent clairement l’intérêt du gouvernement d’aider ceux ayant peu de moyens. Une liste des régions les plus nécessiteuses a déjà été établie. Il serait souhaitable que ceux qui y sont inscrits soient considérés en premier lieu. »

Sollicités pour commenter les mesures, le ministère du Logement et des Terres ainsi que la Mauritius Housing Company (MHC) laissent entendre que des consultations sont en cours. Mais ils ont souligné qu’aucune autre information ne peut être communiquée pour le moment.

Les principales mesures

  • Construction de 800 logements sur une durée de trois ans pour ceux vivant dans l’extrême pauvreté.
  • 1 900 logements d’une superficie de 50 m2 chacun pour les familles à faibles revenus.
  • Rs 155 M pour la rénovation des logements de la NHDC.
  • Ceux ayant des revenus mensuels de Rs 10 000 à Rs 20 000 sont éligibles pour un logement de la NHDC.
  • Les arriérés sur les intérêts des emprunts contractés auprès de la NHDC et de la MHC seront rayés. Toutefois, leurs revenus mensuels ne doivent pas excéder Rs 15 000.
  • Toute personne qui achète, pour la première fois, un terrain ne dépassant pas Rs 2 M et s’étendant sur une superficie de pas plus de 20 perches sera exemptée de frais d’enregistrement.
  • Pas de Maximum floor area eligibility à l’acquisition d’un appartement. Le seuil d’éligibilité pour les revenus annuels passe à Rs 2 millions.