Marie-Laure Harel : Et si j’étais…

Par Caroline Duval O commentaire
Marie-Laure Harel

Marie-Laure Harel, 33 ans, est la directrice des magasins Designer Avenue et Mademoiselle à Grand-Baie. Passionnée de mode, cette Franco-Mauricienne s’est installée à Maurice depuis douze ans.

Et si j’étais…

...Plus jeune. Mais je suis jeune !

...Un homme connu. Valentino Garavani, d’abord pour ses créations, mais aussi parce que j’aurais préféré être en backstage.

...La Première ministre. J’aurais créé des lois pour protéger les animaux et pour sauvegarder les fonds marins.

...Un sex-symbol. Brigitte Bardot. Son enfance l’a rendue fragile, mais malgré les obstacles auxquels elle a dû faire face, elle a pu s’en sortir. Comme quoi, il ne faut pas toujours se fier aux apparences. 

...Dieu. Je cesserais de mentir.

...Une destination. Islande, pour ses paysages époustouflants.

...La machine à remonter. Je retournerais dans les années 20 pour pouvoir danser le Charleston. J’aime aussi beaucoup l’élégance des femmes de cette époque.

...Une bouteille à la mer. Le message serait : « Crois en toi ». Je pense que n’importe qui au monde qui recevrait ce message devrait être touché par ces mots.

...Une date. Le 21 avril 1944, le jour où les femmes ont obtenu le droit de vote en France.

...Un personnage historique. Albert Einstein, car on le prenait pour un fou.

...Un péché mignon. La gourmandise.

...Un mot. Passion.

...Une histoire d’amour. Celle du film « Ensemble c’est tout » d’Anna Gavalda. L’essentiel est dans le titre.

...Mon dernier repas avant mon exécution. Je pense qu’avant mon exécution je n’aurais pas d’appétit.