Maneesh Gobin : de magistrat à Attorney General

Par DEFIMEDIA.INFO . O commentaire

C’est dans le monde du judiciaire que Maneesh Gobin s’est fait remarquer. Après avoir occupé le poste de magistrat, le député de la circonscription Rivière-des-Anguilles/Souillac (no 13) atterrit en 2006 au poste de conseiller légal à l’Independent Commission against Corruption (Icac). Poste qu’il occupera jusqu’à 2008.

L’homme de loi se fera par la suite remarquer dans les médias en prenant régulièrement part à des débats autour des thèmes tels que la bonne gouvernance, la méritocratie ainsi que la transparence. C’est dans la plus grande discrétion qu’il contemple d’embrasser une carrière politique et c’est ainsi, à la grande surprise générale, que le leader du Mouvement socialiste militant (MSM), Pravind Jugnauth, le présente lors d’un congrès dans la circonscription No 13 comme candidat de l’Alliance Lepep. Il aura comme colistier Bashir Jahangeer ainsi que Menon Murday. C’est en tête de lice le 11 décembre 2014 que l’avocat se fait élire en recueillant 13 474 voix.

Même s’il n’accède pas au Conseil des ministres, il se verra cependant confier d’autres responsabilités, notamment au parlement. Maneesh Gobin avait été choisi par le gouvernement pour assurer la présidence du comité parlementaire de l’Icac. Il se verra confier d’autres responsabilités parlementaires lorsque Pravind Jugnauth accède au poste de Premier ministre en janvier 2017. Il succède ainsi à Mahen Jhugroo au poste de Chief Whip. Puis comme Attorney General en remplacement de Ravi Yerrigadoo qui a ‘stepped down’, le temps que dure l’enquête dans l’affaire Bet365.