Maladies cardiovasculaires : mythes et préjugés

Par Nafissah Fakun O commentaire
Maladies cardiovasculaires

Le chirurgien Dr Suresh Bhagia,spécialiste des maladies cardio-vasculaires était récemment à Maurice. Il a procédé à un exercice de dépistage gratuit à Wootun. Il note que Maurice a un taux élevé de diabétiques et d’hypertension. 

Chaque jour à Maurice, 15 à 20 patients visitent les hôpitaux à travers le pays pour des problèmes cardiaques. Selon le chirurgien, lors du dépistage, 40 % des patients étaient diabétiques et certains avaient l’hypertension. Il estime que la condition est en train de s’aggraver parce que les gens ne prennent pas assez des précautions et ne sont pas conscients de la réalité. Il aborde les mythes et préjugés concernant les maladies cardiovasculaires.

Petit-déjeuner

Dr Bhagia révèle qu’une raison pour laquelle la santé des Mauriciens se détériore vite est l’habitude alimentaire. « Le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée. Beaucoup de gens ignorent le petit-déjeuner ou le prennent mal. Dans les deux cas, elle affecte la santé. À Maurice, le menu le plus courant est le pain blanc, le beurre et les gâteaux frits salés. Cela fait évidemment plus de mal que de bien. Un bon petit-déjeuner comprend : des céréales avec du lait, un bol de fruits, du jus frais, du thé vert, thé infusé sans lait et sucre et pain de blé », dit-il.

Commentant sur l’habitude alimentaire de la population mauricienne, il ajoute : « On dit toujours qu’un homme doit avoir un petit-déjeuner comme de roi, un déjeuner de soldat et un dîner de pauvre. Mais souvent nous voyons le contraire. Les gens ont tendance à prendre un dîner lourd. Le fameux Briyani et les aliments gras sont très fréquents. »
Il encourage tout le monde à avoir des repas équilibrés. « Mangez un maximum de fruits et de légumes. Évitez trop de riz et de sucre. Cela vous aidera à rester en bonne santé. »

Hérédité

« Souvent, on entend les gens dirent que si un membre de la famille souffre d’une maladie cardiaque, les autres membres seront à risque ou si personne dans leur famille n’a de problème cardiaque, ils sont en sécurité. Cela est faux », dit le docteur. Selon lui, dans 20 % à 30 % des cas, les maladies cardiaques peuvent être prévenues. Il ajoute qu’aucune étude n’a démontré que s’il n’y a aucun antécédent de maladie cardiaque dans une famille, que les membres dans le futur seront en sécurité.

« Il est vrai que les personnes ayant des parents qui ont une maladie cardiaque sont plus à risque, mais si des mesures de précaution sont prises, la situation peut changer. Les personnes avec des parents ayant des maladies cardiaques doivent toujours être actives, contrôler leur taux de cholestérol ; manger mieux ; gérer leur hypertension ; maintenir leur poids ; contrôler leur taux de sucre et arrêter de fumer. »

«Beaucoup de gens ignorent le petit-déjeuner ou le prennent mal»

Le risque d’avoir une maladie cardiovasculaire est-il élevé parmi les personnes diabétiques ? 

Dr Bhagia explique que 50 % des personnes diabétiques peut avoir des problèmes du cœur dans 10 à 50 ans, alors que 20 % à 30 % des personnes non diabétiques ont des problèmes cardiaques. « Les patients diabétiques sont vulnérables et peuvent avoir divers problèmes liés au cœur, si les soins appropriés ne sont pas pris. Suivez un traitement approprié, mangez bien et évitez le mode de vie sédentaire », dit-il.

Les jeunes doivent-ils s’inquiéter des maladies cardiaques ?

Le chirurgien fait observer que les jeunes ont tendance à dire qu’ils sont trop jeunes pour penser aux maladies, mais qu’il n’y a pas d’âge pour contracter une maladie cardiaque.
« Il y a toujours le risque que les artères soient obstruées même si une personne est jeune. À 20 ans, une personne peut avoir une infection de la valve cardiaque. Il a également été noté que, dès l’âge de 25 ans, les jeunes développent ce problème en cas de blocage coronaire », explique-t-il.

Les douleurs thoraciques sont-elles les seuls signes ?

Dr Bhagia explique que beaucoup de gens croient que les seuls symptômes de problèmes cardiaques sont les douleurs thoraciques. Il révèle qu’il existe d’autres symptômes que les gens doivent considérer pour détecter les problèmes liés au cœur.

« Il est fréquent d’avoir des douleurs thoraciques, mais il y a aussi des symptômes comme l’essoufflement, les nausées, les étourdissements et les douleurs ou des malaises dans un bras ou les deux, la mâchoire, le cou ou le dos. Si ces symptômes persistent, il est conseillé de demander l’aide d’un médecin et de se faire examiner », ajoute-t-il.

Les jeunes doivent-ils se faire ausculter ?

Le chirurgien soutient qu’il y a la mauvaise présomption que seules les personnes d’âge moyen devraient se faire ausculter. « Il est recommandé par l’American Heart Association de consulter tous les cinq ans à partir de l’âge de 20 ans. Les jeunes peuvent avoir le diabète ou un taux de cholestérol élevé qui est un risque de développer des maladies cardiaques », révèle-t-il.

Le médecin conseille également à tous les gens de moins de 40 ans de consulter une fois par an alors que ceux de plus de 40 devraient le faire tous les six mois.

Un patient cardiaque doit-il faire de l’exercice ?

Les patients cardiaques croient qu’ils devraient éviter l’exercice, dit le Dr Bhagia. Pour lui, ils devraient au contraire en faire. « Il est important pour les patients cardiaques de rester actifs et d’avoir des activités modérées pour rester en forme. Il est également recommandé par l’American Heart Association de s’engager pendant au moins deux heures et demie dans des activités modérées chaque semaine. Les exercices recommandés incluent la marche, le jogging, la course ou le cyclisme. Si les patients adoptent une vie sédentaire, leurs conditions vont s’empirer encore plus », dit-il.

Cellulaires

Dr Bhagia déclare que diverses recherches ont montré que la radiation venant des cellulaires peut causer des problèmes cardiaques. « Le début d’un appel téléphonique et la fin d’un appel émettent des radiations. Il n’est pas conseillé de garder le téléphone près du cœur, des poumons ou du foie. Si vous gardez votre téléphone près de votre cœur, dans cinq ou dix ans, vous ferez face à des problèmes cardiaques. La meilleure façon de prévenir est d’utiliser une pochette en cuir », conseille-t-il.

Vie stressante

Le chirurgien affirme que de nos jours les gens vivent une vie stressante. « À la maison ou sur le lieu de travail, tout le monde fait face au stress. Tout le monde n’est pas capable de gérer la pression et de réagir calmement. Le stress est inévitable, mais il est important de le gérer. Les personnes qui restent dans des situations stressantes devraient pratiquer le yoga, la méditation et d’autres activités comme le jogging ou la marche dans la nature. Il est important pour les individus de prendre des pauses et se détendre. »