Loyers impayés : un locataire pyromane tourmente une propriétaire

Par Preity Ramessur-Bhoyroo O commentaire

Mayrussie F., 42 ans, dit rencontrer des difficultés avec son locataire.

Ce dernier n’a pas payé son loyer depuis août 2016. Lorsque le propriétaire lui a fait servir une mise en demeure, le locataire aurait mis le feu à la maison.

Janvier 2016. L’époux de Mayrussie F., souffrant de troubles psychiatriques, est admis à l’hôpital Brown-Séquard. Faute de moyens, cette mère de famille décide de louer la maison de son époux à un couple. « Lorsque mon mari est tombé malade, j’ai eu des soucis financiers. Je n’arrivais plus à joindre les deux bouts. J’ai alors décidé de louer la maison, malgré les protestations de mon époux », relate Mayrussie, qui travaille comme agent de sécurité.

Elle confie que tout allait bien… jusqu’au mois d’août 2016. Le locataire lui a confié qu’il avait des problèmes financiers et qu’il la paierait dans les jours à venir. « Mais lorsque je me pointais chez lui pour réclamer les sommes dues, il s’absentait », relate Mayrussie.

Face à ces agissements, elle s’est résolue à lui faire servir une mise en demeure pour loyers impayés. « Mon locataire n’a pas apprécié. Il a mis le feu à la maison. Il a par la suite été arrêté par la police pour une histoire de drogue. Maintenant, qu’il est en détention, c’est sa concubine qui me donne du fil à retordre. Elle refuse de quitter les lieux. Je me trouve dans une situation embarrassante », raconte Mayrussie.

Dans l’embarras

Elle est d’autant plus dans l’embarras que le locataire n’aurait pas réglé ses factures d’électricité et d’eau pendant plusieurs mois. « Je n’ai pas les moyens de payer ces factures impayées. Sans compter le fait que je doive trouver une grosse somme d’argent pour rénover la maison incendiée et la réaménager », dit-elle. Elle dit avoir vainement alerté les autorités pour que le nécessaire soit fait.

Lasse de cette situation, Mayrussie s’est tournée vers la rédaction d’Xplik ou K. Il nous revient que la concubine est finalement partie et que les autorités ont demandé à la propriétaire des lieux de mettre les effets personnels du locataire à l’extérieur de la maison.