L’inspecteur Boojhawon transféré : «On cherche à me museler»

Par DEFIMEDIA.INFO . O commentaire
Jaylall Boojhawon

L’inspecteur Jaylall Boojhawon, président de la Police Officers Solidarity Union (POSU), a été muté, depuis vendredi, à la cour de Grand Port-Savanne et à celle de Mahébourg. Il était jusqu’à tout récemment affecté à la cour intermédiaire de Port-Louis. Son transfert intervient le jour même où il a fait une déclaration à la presse et sur les ondes d’une radio privée concernant l’utilisation des Rs 8,4 millions allouées à la police dans le Budget 2017-18.

«  Il serait judicieux pour le commissaire de police d’utiliser cet argent pour améliorer les infrastructures des postes de police ou encore pour de nouveaux uniformes, chaussures et autres choses importantes pour le bien-être du policier et non le dépenser dans les activités prévues pour le 250e anniversaire de la police », avait-il souligné.

Pour l’inspecteur Jaylall Boojhawon, cette énième prise de position en faveur des membres de la force policière lui a valu ce « transfert ». « On cherche à me museler », soutient-il.

Le président de la POSU affirme qu’un haut gradé a menacé de le faire muter. « J’avais pris position sur certaines choses, notamment les hot spots policing, au cours desquels les véhicules de la police assurent une surveillance avec les gyrophares allumés, ainsi que sur le transfert des bureaux des éléments de l’ERS et sur l’état délabré du poste de police de Moka. Maintenant que je demande que l’argent du budget soit utilisé convenablement, je suis muté le jour même, avec effet immédiat », indique-t-il.

Nous avons tenté d’obtenir une réaction du commissaire de police (CP), mais celui-ci est resté injoignable.