Le talent ne tarit pas avec l’âge : Juanita ( 81 ans) chanteuse et comédienne veut remettre ça

Par Reshad Toorab O commentaire
Juanita

Dans les yeux de Joanita brille une flamme que même les années ne peuvent éteindre. Même à 81 ans, Juanita a des rêves plein la tête et entretient l’espoir qu’ils parviendront à se réaliser. Rencontre avec cette femme qui ignorait qu’elle avait un atout capable de lui forger un avenir : sa voix.

Yung Yin Lam Yee Man, 81 ans, plus connue sous le nom de Juanita,  est issue de parents venus de la Chine. Elle nous entraîne dans son parcours extraordinaire d’artiste. Un parcours lui ayant permis de côtoyer des hautes personnalités politiques comme des célébrités internationales. Feu sir Gaëtan Duval l’appelait affectueusement « Couzine »  Pendant les concerts auxquels Gaëtan Duval marquait sa présence, celui-ci était toujours sous le charme en l’écoutant. Elle ne manquait pas de lui dédicacer une de ses chansons.

Quand j’ai refait ma vie, cet homme m’a soutenue et m’a même encouragée à monter sur scène pour chanter et pour jouer dans des pièces de théâtre. Sans lui, je ne serais pas ce que je suis aujourd’hui»

Juanita est née le 24 avril 1936 à Brisée-Verrière. Elle nous explique que sa mère était une chinoise d’origine indienne. Son père tenait une boutique à Brisée-Verdière et ce jusqu’à sa mort en 1944. Sa mère s’est retrouvée seule avec huit enfants à nourrir. Elle a dû fermer la boutique pour venir habiter Port-Louis.

« Après la mort de mon père, un oncle a vendu la boutique et a pris tout l’argent. Nous nous sommes retrouvés sur le pavé. Je me souviens avoir eu à préparer et vendre des gâteaux pour pouvoir subsister : le sipec, gâteau manioc, savatte, etc. »

Mais par-dessus tout, elle avait un talent caché, inexploité hérité de sa mère : sa voix. Encouragée par celui qu’elle avait épousé en secondes noces, elle a commencé à chanter des chansons en mandarin et des chansons indiennes. Elle a séduit ceux qui l’écoutaient et a ainsi trouvé sa voie. Elle fera de l’art son métier en chantant et aussi en tant que comédienne dans les pièces de théâtre en langue chinoise. Elle se rappelle avoir chanté aussi des ségas, et des reprises des belles chansons indiennes.

Mais avant ces moments de gloire, Juanita dit avoir connu des étapes très difficiles dans la vie. Elle s’est mariée à 15 ans. Juanita donnera naissance à huit enfants durant les 16 années de son premier mariage. Après son divorce, elle se remarie. Cette fois avec un homme d’affaires, avec qui elle a eu six enfants. « Quand j’ai refait ma vie, cet homme m’a soutenue et m’a même encouragée à monter sur scène pour chanter et pour jouer dans des pièces de théâtre. Sans lui, je ne serais pas ce que je suis aujourd’hui ».

Il faut que le ministère des Arts et de la Culture nous prennent en considération, nous les anciens artistes, pour nous permettre de partager notre savoir et de terminer notre vie en beauté»

Juanita a donné naissance à un total de 14 enfants, dont deux sont décédés. Aujourd’hui, c’est dans le recueillement dans son coin à Roches-Brunes, qu’elle vit avec le souvenir de son mari. Elle se rappelle avec nostalgie le temps passé ensemble avec cet homme qui l’a soutenue, lui permettant de devenir une artiste accomplie.

Ce qu’elle souhaite ardemment, c’est que le gouvernement donne l’occasion à des personnes du troisième âge de participer à des festivités et d’être rémunérées pour leur talent. « Chaque jour, je pense à ma vie d’artiste sous les projecteurs. Tout a subitement sombré dans les oubliettes. C’est inadmissible. Il faut que le ministère des Arts et de la Culture nous prennent en considération, nous les anciens artistes, pour nous permettre de partager notre savoir et de terminer notre vie en beauté », dit Juanita.

Aujourd’hui, pour passer le temps, Juanita reste branchée sur Radio Plus, dont elle dit être une grande fan. Elle se laisse bercer par les programmes de sa radio préférée. Une radio qui pourrait lui réserver des surprises…