Le Prof Jhurry sur la hausse des frais à l'UoM : «Pas un sou n'ira aux dépenses courantes»

By Ronnie Antoine O commentaire
Dhanjaye Jhurry

L'augmentation des frais d’inscription à l'Université de Maurice (UoM) créé des remous parmi les étudiants.  Le Vice chancelier s’explique en promettant que l’argent provenant de cette hausse ne servira pas à combler le déficit.

« Quand j'ai présenté le projet, j'ai bien fait comprendre que cette augmentation, contrairement aux années précédentes, n'était pas pour combler le déficit, explique Dhanjaye Jhurry au Défi Quotidien, ce sera uniquement pour améliorer la qualité des cours. Pas un sou de la somme que cela rapportera n'ira dans les dépenses courantes. »

Selon le Vice chancelier, l'UoM doit répondre aux critiques faites concernant les cours qui n'ont pas été upgraded depuis des années, notamment en science et en ingénierie. L'argent sera utilisé pour équiper les laboratoires, acheter les ordinateurs et faire l’acquisition de matériel figurant sur une liste de cinq pages. Toutefois, les étudiants n’en sont pas convaincus. Ils avancent que l'article 30 (13) des statuts de l'UoM n'a pas été respecté.

Cet article stipule qu'un item qui doit être discuté au conseil soit déterminé avec une semaine d'avance, ce qui n'a pas été le cas. Du coup, l'Union des étudiants compte solliciter un avis légal avant d'écrire officiellement au conseil, à travers son représentant, Fayyaaz Rengony. « Nous voulons prendre cette décision pour nous assurer qu'à l'avenir, les règles soient respectées, explique Ikhlaas Baichoo, trésorier de l'Union.  « On ne nous a pas donné une chance de contester cette décision. »

Le professeur Jhurry rétorque que le délai d'une semaine n'est requis que dans le cas des réunions ordinaires du conseil, alors que celle de mardi était une réunion spéciale pour nommer les deux Pro-Vice chanceliers. « Et puis quand le président du Conseil a demandé si tout le monde était d'accord, il n'y a eu aucune protestation »,  précise le Vice chancelier.