[Audio] Le Grand Journal de Radio Plus : les «petits candidats» se démarquent

Par DEFIMEDIA.INFO . O commentaire

Le plateau de la seconde partie du Grand Journal, présentée par Gilbert Bablee et Patrick Hilbert sur les ondes de Radio Plus lundi, accueillait trois candidats à l’élection partielle du no 18 (Belle-Rose/Quatre-Bornes). Yuvan Beejadhur du Nouveau Front Politik, Eddy Joson de la Ligue Républicaine et Ismael Nazir du Front Libération National ont, tour à tour, exprimé leurs différences par rapport aux partis traditionnels.

Conscients de leur statut d’outsider, ils se disent capables d’apporter un changement sur la scène politique. « C’est en se basant sur cette soif de changement que l’Alliance Lepep avait remporté les élections générales de 2014. »

Yuvan Beejadhur soutient : « J’ai décidé de me jeter dans l’arène politique après avoir constaté la montée de la corruption, la détérioration de la situation de la drogue et l’accaparement des plages publiques par le secteur privé. » Il a aussi insisté pour une île Maurice durable. « Nous avons le capital humain, les ressources marines et une bonne réputation. Autant d’ingrédients nécessaires pour faire de Maurice un pays durable. »

S’exprimant sur le projet Metro Express, il a déploré le fait que les Quatrebornais n’aient pas eu l’occasion de s’exprimer. « L’argent injecté dans le Metro Express suffirait à éradiquer le problème de la drogue. »

Le combat politique d’Eddy Joson est, lui, motivé par la lutte contre la pauvreté. « J’ai parcouru plusieurs régions de Quatre-Bornes. Elles témoignent d’une pauvreté dégradante. Notre combat sera axé sur la lutte contre la pauvreté. Maurice ne peut plus continuer ainsi. »

Ismael Nazir, lui, affirme sa volonté de prôner une politique plus radicale. Il se dit en faveur d’une réduction du nombre de ministres (pour le ramener à 12,
NdlR) et de la suppression du poste de ministre des Finances « car le pays dépend trop de ce ministère ».