La Tour Koenig : un couple perd tout dans l’incendie de son appartement

Par Kendy Antoine O commentaire

Un incendie s’est déclaré dans l’appartement NHDC d’un jeune couple  à La Tour Koenig. Un court-circuit pourrait être à l’origine de ce sinistre qui a tout ravagé sur son passage, selon Jibran D. Si les dégâts sont conséquents, il n’y a, « heureusement eu aucun bléssé », laisse entendre le jeune propriétaire.

Tout est à refaire pour une famille de La Tour Koenig, à Pointe-aux-Sables. L’appartement qu’elle occupe dans un des blocs de la National Housing Development Company a été la proie d’un incendie, samedi après-midi. Il n’y avait personne sur les lieux au moment des faits, mais les dégâts sont considérables. Le couple a cinq enfants.

« Il n’y avait personne à la maison », nous explique Jibran D., 30 ans. Il ne se doutait nullement de ce qui allait se produire. « Vers 14 heures, on m’a informé que mon appartement était en feu », poursuit ce père de famille. En arrivant sur place, il découvre l’effroyable. L’appartement qu’il occupe depuis plusieurs années, brûlait.

Le feu s’est vite propagé dans toutes les pièces. Les policiers de La Tour Koenig et les sapeurs-pompiers de Coromandel sont aussitôt avertis. Une fois le feu  éteint, le jeune homme et sa famille ont dû se rendre à l’évidence: le feu leur avait tout pris.

« Heureusement qu’il n’y a pas eu de blessé », lâche ce père de famille. « Le salon, les toilettes, les chambres à coucher ont été abimés de même que les meubles qui s’y trouvaient », se désole-t-il. « On ne connaît pas encore l’origine ce  sinistre, mais à trois ou quatre occasions, nous avons eu des soucis avec l’électricité. Dès qu’il y a une surcharge, tout saute », nous explique-t-il.

Même s’il dit pouvoir compter sur l’hospitalité de sa belle-mère, dans l’immédiat, pour l’accueillir, le jeune père de famille veut à tout prix réintégrer son appartement. « Je suis chauffeur et ce n’est pas toujours facile de trouver du travail. J’ai une famille  à nourrir. Mes enfants ont entre un et six ans. Les plus âgés vont à l’école. Cette situation nous affecte. Il faudrait revoir l’installation électrique »,  nous dit-il. La famille a entrepris des démarches pour obtenir une aide sociale. L’enquête policière se poursuit.