À la découverte de Jérusalem

Par Jennifer Oh-Sheng O commentaire
Jérusalem

Située à l’est du Jourdain, Jérusalem est la capitale d’Israël. C’est une ville sainte pour les grandes trois religions monothéistes. Depuis 1967, Jérusalem est trois villes en un : la Vieille ville, au muret historique abritant les lieux saints, le centre urbain moderne à l’ouest et le quartier arabe à l’est. Jérusalem est un symbole majeur de l’histoire occidentale et séduit par son enseignement, ses histoires religieuses et culturelles, qui font d’elle la destination touristique majeure de ce pays.

Mont Sinaï

Le Sinaï est une péninsule en Égypte, placée entre la mer Méditerranée au nord et la mer Rouge au sud, servant de pont de terre entre l’Asie et l’Afrique. C’est la seule partie du territoire égyptien situé en Asie. Le désert du Sinaï abrite une population de Bédouins, qui sont des nomades des régions désertiques. Les immenses étendues de sable et les montagnes inhospitalières sont leur habitat.

Golgotha – le Saint Sépulcre

L’église du Saint Sépulcre se trouve dans la Vieille ville de Jérusalem. Le site englobe Golgotha ou le Calvaire, lieu où Jésus a été crucifié, et le tombeau où il a été enterré.

Mur des Lamentations ou Mur occidental

Le mur des Lamentations représente le lieu le plus sacré pour les juifs, en raison de sa proximité avec le saint des saints, un haut lieu du judaïsme. Il est ainsi un endroit où l’on vient prier et où certains inscrivent leurs prières sur des papiers, qu’ils insèrent dans les fissures entre les pierres.

Grotto du lait

À Bethléem, en Terre sainte, la grotte dite « du lait », aussi appelée Grotte de la Vierge, est le lieu où, d’après une légende, la Vierge se cacha pendant le massacre des Innocents. Une goutte du lait de Marie tomba sur le sol, alors qu’elle allaitait l’enfant Jésus et blanchit miraculeusement la roche, rouge à l’origine.

Mont des Oliviers

Le mont des Oliviers est une colline d’environ 800 mètres d’altitude, située juste à côté de Jérusalem, à l’est de la ville, et séparée d’elle par la vallée du Cédron. Situé à l’extérieur de la Vieille ville, le mont des Oliviers est une des quatre collines sacrées de Jérusalem. Le sommet, vénéré par les chrétiens, serait le lieu de l’Ascension. S’y trouve aussi le plus ancien cimetière juif.

Église de toutes les nations

L’église de toutes les Nations est une église catholique située au pied du mont des Oliviers, au lieu-dit Gethsémani. Construite de 1922 à 1924, elle renferme le rocher au pied duquel, selon la tradition, Jésus pria durant son agonie, avant son arrestation.

Basilique de la Nativité

La Grotte de la Nativité est, selon la tradition, le lieu où Jésus est né de la Vierge Marie. Sur la grotte est construite la Basilique, dans laquelle on entre par une porte basse. Elle est bâtie sur un ensemble de grottes qui, à l’époque, servaient de sous-sol aux maisons pour y abriter les animaux de la famille.

Musée de la Tour de David

Le musée de l’histoire de Jérusalem est situé dans la citadelle médiévale connue sous le nom de La Tour de David, tout près de la porte de Jaffa, la porte d’entrée historique dans la ville ancienne.

Le musée présente l’histoire de Jérusalem, ainsi que les événements marquants qui s’y sont déroulés.

Stade Teddy

Inauguré en 1992 avec une capacité de 21 000 places, le stade de football Teddy porte le nom de l’ancien maire de Jérusalem Teddy Kollek.

Basilique de la Nativité.
Mur des lamentations ou Mur occidental.
Désert du Mont Sinai.
L’église de la Visitation. C’est ici, selon la tradition, que Marie a rencontré sa cousine Élisabeth.
Eglise de toutes les nations.
Le jardin des Oliviers, où Jésus a été arrêté par les Romains.
Milk Grotto chapel.
Stade de football Teddy.
Tour de David, musée de l’histoire de Jérusalem.

Visitez la Terre sainte en tramway.