Kin Tue-Fee : un architecte naval devenu life coach et écrivain best-seller

By Fateema Capery O commentaire
Kin Tue-Fee

À Maurice depuis janvier, Kin Tue-Fee partage sa passion pour le développement personnel en animant des séminaires. Ce Mauricien, établi au Canada depuis plus de quarante ans a eu une riche carrière dans l’architecture navale, avant de se lancer dans le coaching. Rencontre.

Le mentorat est sa passion. Kin Tue-Fee, un Mauricien établi au Canada, voyage à travers le monde pour partager sur le développement personnel et le management. Devenir maître conférencier est un rêve qui se réalise pour cet homme qui se décrivait comme étant timide et réserver. « Je me suis intéressé au domaine de l’exploration et du développement personnels, après une longue carrière dans l’architecture navale », explique-t-il.

En effet, c’est grâce à un concours de circonstances qu’il est aujourd’hui un coach pour ceux et celles qui veulent réussir professionnellement et personnellement. Il a eu une riche carrière dans l’architecture navale, un domaine qui diffère complètement de ses activités actuelles. Son histoire est le passionnant récit d’un fonceur.

À 64 ans, il revient sur son enfance passée à Port-Louis où le décor du port influencera son choix de carrière. Il est né à Maurice et a grandi dans la capitale, aux côtés de ses deux sœurs et d’un frère, à la rue Saint-Louis. Son père avait une boutique à l’angle des rues Edith-Cavell et Desroches et il passait son temps libre à errer dans la capitale.

Fasciné par les bateaux

C’est durant cette enfance qu’il découvre sa passion pour les bateaux. « J’étais fasciné par les yachts et autres bateaux de pêche qui étaient dans le port. Je pense c’est cela qui m’a poussé à faire des études en architecture navale », estime-t-il.

À 20 ans, il quitte Maurice pour l’Écosse où il passera huit ans. Quatre ans à faire des études à l’université de Glasgow et quatre autres années à travailler. « Entre-temps, pendant mes premières vacances estudiantines, en 1973, j’ai fait un voyage au Canada avec trois autres amis mauriciens. Nous avons travaillé dans un champ de tabac. Un travail très dur physiquement, mais une très bonne expérience ainsi qu’une occasion de découvrir le Canada. J’ai été vite charmé par ce pays et je me suis alors dit que j’irai m’y installer après mes études. Mais, ma demande fut rejetée après l’université, car je n’avais pas assez d’expérience. C’est ainsi que j’ai commencé à travailler en Écosse et cela a duré quatre ans avant de mettre le cap sur Ottawa par la suite », raconte-t-il.

De l’Écosse au Canada

Au Canada, une autre belle aventure commence. Il prend d’abord de l’emploi sur un chantier naval au Saint John Drydock & Shipbuilding, mais aura, par la suite une proposition de travail en Calgary, une ville de la province d’Alberta où il sera appelé à voyager jusqu’à l’Atlantique régulièrement. En effet, c’est pour Dome Petrolium, une compagnie pétrolière qu’il travaillera pendant de nombreuses années. « Je suis parmi les rares Mauriciens qui ont l’expertise des dessins de brise-glace. Je m’occupais surtout de ces bateaux qui faisaient le va-et-vient dans l’océan atlantique », ajoute-t-il.

Mais, quelques années plus tard, il est licencié. C’est la grande récession et il est parmi ceux qui doivent partir. C’est en 1986 et il retourne à Ottawa où il travaille alors pour le gouvernement canadien. Il était inspecteur de navire et devait s’assurer de la sécurité. Il gravit rapidement les échelons et se retrouve parmi les cadres. C’est à ce moment-là qu’il a une proposition de se réinventer et de se lancer dans la gestion et le leadership.

Conférences et séminaires

C’est de là qu’est née sa nouvelle passion pour le développement personnel. Kin Tue-Fee s’occupera de la formation des fonctionnaires dans huit ministères différents à travers le Canada School of Public Service. Il élabore des cours et entre-temps devient membre d’un club de Toastmaster pour améliorer son talent de maître conférencier. « Au début j’étais timide et réservé. C’est avec l’aide de Toastmaster que j’ai pu gagner en confiance et arrive maintenant à animer des conférences et séminaires un peu partout », avoue-t-il.

Il est aujourd’hui l’auteur de trois livres sur le management et le leadership. « Become your Best » est son premier livre, publié en 1997, suivi de « Putting People First », en 2009. Et en 2014, il réédite son premier livre et le propose en version française, « Réalisez votre plein potentiel ». Ses livres, en vente à Maurice, ont vite trouvé preneurs, faisant de lui un best-seller.

Un quatrième livre est en cours d’élaboration et traitera des relations humaines. Il devrait être publié l’année prochaine. En attendant, le coach continue sur sa lancée et organise des séminaires pour partager ses connaissances et donner les outils nécessaires pour que les Mauriciens puissent mieux réussir leurs vies.

Le séminaire du 25 mars

Le samedi 25 mars, Kin Tue-Fee animera un autre séminaire avant de reprendre l’avion pour le Canada. Il sera à l’hôtel St Georges, à Port-Louis. Ce sera de 10 heures à midi et le séminaire est ouvert à tous, au coût de Rs 1 000 par personne. Chaque participant repartira avec le livre « Réalisez votre plein potentiel ».