Kidnapping allégué : un jeune de 17 ans sauvagement agressé

Par Ellvina Nallan O commentaire

Il a failli y laisser la vie. Un jeune de 17 ans, habitant la région ouest, allègue qu’il a été enlevé le jeudi 21 septembre par un groupe de cinq personnes, alors qu’il se trouvait au domicile de son grand-père qui habite les basses Plaines-Wilhems.

Christopher (prénom fictif) se trouvait chez son grand-père jeudi. Vers les 15 heures, l’adolescent se tenait sur le chemin en face de la maison de son grand-père, en compagnie de ses cousins quand une voiture grise, de la marque Nissan March, s’est arrêtée à sa hauteur. Cinq personnes qui étaient à bord de la voiture sont descendues et elles étaient armées de gourdins et de sabres. Effrayé, Christopher a pris la fuite et s’est réfugié dans la maison de son grand-père. Mais les individus l’ont poursuivi et l’ont agressé. Ensuite, selon sa version recueillie par les enquêteurs, les malfrats l’ont embarqué  de force dans la voiture et l’ont conduit dans un lieu qu’il ne connaît pas et l’ont à nouveau agressé avant de prendre la fuite. La victime s’est ensuite effondrée dans une mare de sang près d’une cour voisine.

Alertés, des policiers de Quatre-Bornes, se sont rendus sur les lieux et ont transporté le blessé à l’hôpital Victoria de Candos. La victime a ensuite été transférée à l’hôpital Jawaharlal Nehru de Rose-Belle où elle a été admise après avoir subi une intervention chirurgicale.

Le grand-père de Christopher a également déposé une plainte selon laquelle ses neveux et sa belle-fille ont été agressés par les cinq personnes. Munis d’un formulaire 58, ses deux neveux et sa belle-fille se sont rendus à l’hôpital où ils ont eu les premiers soins. Ils ont ensuite été autorisés à rentrer chez eux.

Contacté, le grand-père qui a voulu garder l’anonymat, explique la raison derrière cet enlèvement. « Ena ban kiken ti pe takinn mo belfi e linn dir so missie ki finn al dimann bann dimoun-la enn esplikasyon. Mais peu après, les individus sont venus chez moi et ont agressé mes deux neveux, ma belle-fille et ont enlevé Christopher», explique le grand-père au Défi Quotidien.

«Dokter fin bizin Anlev so la ratt»

La mère de Christopher, 35 ans, ne cache pas sa colère. « Mon fils est innocent et ne sait rien. Ma cousine a eu un problème et ces gens qui ont agressé Christopher, ont cru que mon fils vivait avec elle. Christopher a perdu beaucoup de sang. S’il n’avait pas été transporté à temps à l’hôpital, il aurait pu mourir. Sitan mo garson finn blese, dokter finn bizin anlev so la ratt e li pa pe kapav manze ni bwar », Christopher finn dir sa ban dimoun-la finn batt li e finn dir li pou met kes vol lor li. Or, mon fils ignore tout ce qu’ils racontent », indique la mère.

La police soupçonne un règlement de comptes et poursuit son enquête.