Judiciaire : une application électronique en juin 2018, annonce le PM

Par Thierry Laurent O commentaire
Judiciaire 

Le judiciaire passera à l’heure du numérique à partir de juin 2018. C’est ce qu’a annoncé le Premier ministre, Pravind Jugnauth, qui procédait, mercredi, à la pose de première pierre du nouvel immeuble qui abritera la Cour suprême.

Ce complexe sera érigé à l’ancien emplacement du collège Royal de Port-Louis, à l’angle des rues Edith Cavell et Desroches. La construction, qui coûtera 30 millions de dollars, sera financée par le gouvernement indien. Le bâtiment pourrait être prêt d’ici 20 mois.

Le Premier ministre a précisé, à cette occasion, que le judiciaire disposera prochainement de e-Court Services qui permettront au citoyen d’accéder facilement à certains documents et à effectuer certains paiements en ligne.

Le chef du gouvernement a soutenu qu’il était grand temps d’améliorer l’environnement de travail des juges. « Pouvez-vous imaginer que 19 juges sont actuellement en train de travailler dans 11 salles d’audience et qu’ils sont parfois obligés d’attendre avant qu’une salle ne soit libre pour pouvoir siéger. Cette situation ne pouvait plus durer », dit-il.

Le nouveau bâtiment accueillera toutes les divisions de la Cour suprême. Le chef juge, les Judges Chambers aussi bien que la section administrative seront tous hébergés sous le même toit.


 

Le chef juge égratigne la profession légale

Interrogé à l’issue de la pose de première pierre, le chef juge Kheshoe Parsad Matadeen s’en est pris à la profession. « Il faut demander qui est responsable si des procès sont souvent renvoyés ». Il dira que certains procès sont parfois inutiles « On ne peut rien y faire. C’est le peuple qui décide ». Il ajoute qu’il partira à la retraite en 2019 avant l’achèvement de ce chantier, mais se réjouit que le personnel de la Cour suprême sera, enfin, convenablement logé.


Le haut-commissaire indien : « Un tournant important »

Le haut-commissaire indien à Maurice, Shri Abhay Thakur, a longuement mis l’accent sur les relations entre Maurice et l’Inde. « Cette pose de première pierre est un tournant important dans le progrès socioéconomique de Maurice et l’Inde est fière de s’associer à un tel projet », a-t-il fait part. Shri Abhay Thakur a aussi tenu à faire ressortir que la collaboration entre l’Inde et Maurice s’étend dans différents secteurs, dont « l’Exécutif, le Légilsatif et le Judiciaire ».