Journée mondiale de la santé bucco-dentaire le 20 mars : le cancer de la bouche est en hausse

By Jean-Marie St Cyr O commentaire //
cancer de la bouche

La carie dentaire et les maladies parodontales sont très fréquentes à Maurice. Il est important d’avoir une bonne hygiène bucco-dentaire, afin de les éviter. C’est ce qu’explique le Dr Siva Nagen, Senior Dentist à la clinique dentaire Odette-Leal, du ministère de la Santé, à Beau-Bassin. Entretien.

Quels sont les problèmes bucco-dentaires fréquents à Maurice ?
Les maladies de la bouche qu’on trouve le plus fréquemment sont la carie dentaire, les maladies des gencives. Il y a aussi les maladies parodontales, l’usure des dents, l’aphte et le cancer de la bouche qui est en hausse. Cela est la cause de nombreux autres problèmes.

Quelles sont les causes de ces problèmes ?
C’est la plaque dentaire, une substance moue qui se colle à la dent et qui provient des débris alimentaires. Elle contient des bactéries qui produisent un acide, d’où le nom de bactéries cariogène, car elles attaquent l’émail des dents.

Au début, ce n’est pas douloureux. C’est pour cela que bon nombre de personnes vont chez le dentiste quand la carie est à un stade avancé. En fait, ils commencent à avoir des douleurs quand les lésions sont profondes. Parfois, la frayeur de consulter un dentiste fait pourrir la situation et cela peut entraîner une perte de la dent due à la carie dentaire.

La plaque dentaire est aussi responsable des maladies des gencives, car en sus des bactéries qu’il produit, l’acide sécrète aussi des toxines qui attaquent les gencives. Au début, la gencive va devenir rouge et se gonfler, saigner lors du brossage des dents et être douloureux. Si on ne traite pas, cela va attaquer l’os et fragiliser la dent qui va être instable et bouger dans la bouche. À la longue, elle va tomber.

Ces deux maladies si elles ne sont pas traitées à temps entraînent la perte de la dent. 

La plaque dentaire est donc due à une mauvaise hygiène bucco-dentaire…
Oui. Mais un mauvais brossage et une mauvaise alimentation avec des produits sucrés, comme les boissons gazeuses, sont aussi des causes. Il faut également éviter les aliments collants tout comme le grignotage. Nous devons nous contenter de trois repas principaux équilibré et sain par jour. Ils doivent être à base de fruits et de légumes, de protéines et de produits laitiers. On peut y introduire également des noix et des pistaches. Les aliments qui contiennent beaucoup de fibres sont non seulement bons pour la santé, mais contribuent à l’autonettoyage des dents. Les aliments collants se collent à la dent et à la gencive et permettent aux bactéries de se nourrir et de produire cet acide qui va abimer les dents.

Pour l’hygiène dentaire, il faut un bon brossage, c’est-à-dire de la gencive à la dent. Pour cela, il faut une brosse à poil souple à petite tête avec un dentifrice au fluor. Il faut brosser toute la surface des dents séparément, à l’extérieur comme à l’intérieur. La langue et les joues doivent aussi être nettoyées, car les bactéries peuvent s’y loger. Cela permet de mieux contrôler les effets des bactéries dans la bouche. Mais je précise que la salive agit comme tampon contre les bactéries et pour neutraliser l’acide qui se forme dans la bouche.

Il est recommandé de toujours se brosser les dents, après avoir mangé soit trois fois par jour. Si cela n’est pas possible quand on est à l’école ou au travail, on peut simplement bien se rincer la bouche, mais bien se bien se brosser les dents le soir avant d’aller dormir. On peut aussi faire usage de fil dentaire pour nettoyer entre la cavité qui existe entre chaque dent et les endroits que la brosse ne peut pas atteindre. Si on n’élimine pas la plaque dentaire entre les dents, la carie va s’y installer. Mais il faut le faire avec beaucoup de précaution.

Quel groupe de personnes les maladies bucco-dentaires touchent-elles ?
Elles touchent toute la population. Selon une étude de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la carie dentaire touche 60 % à 70 % des écoliers dans le monde et presque 100 % des adultes. À Maurice, deux tiers des enfants ont une carie, tandis que les adultes souffrent plutôt de maladies des gencives. Tout cela dû à une mauvaise hygiène bucco-dentaire et une mauvaise alimentation. 

Ce qui sous-entend que ces maladies auraient pu être évitées ?
Certainement. Tout simplement à travers un bon brossage tous les jours, après chaque repas autant que possible. Il faut aussi remplacer sa brosse à dents régulièrement, chaque trois mois ou dès que les poils sont usés.

Vous conviendrez que même si se brosser les dents fait partie des règles d’hygiène de base, pour certains c’est peut-être une corvée. Comment faire prendre conscience de l’importance de ces bons brossages réguliers des dents ?
Lors des visites que font les dentistes du ministère de la Santé dans les écoles, les centres communautaires, etc., nous expliquons cela aux gens. De manière individuelle, quand ils se présentent dans une clinique dentaire aussi. Mais le problème c’est que nombreux sont ceux qui attendent d’avoir mal à la dent pour consulter le dentiste. Ces personnes ne respectent pas la bonne pratique de faire un examen des dents au moins deux fois par an. C’est ce que nous recommandons. Cela est important pour la prévention. Et cela concerne tout le monde.

Vous n’êtes pas sans savoir que la frayeur d’aller chez le dentiste est omniprésente chez certains. Comment vaincre cela ?
C’est parfois inné chez certaines personnes et il y a une mauvaise perception par rapport aux soins dentaires. Ce qu’il faut savoir c’est que ce n’est pas aussi douloureux qu’on veut le faire accroître et cela fait bien moins mal qu’en cas d’une maladie bucco-dentaire. Se faire soigner à temps permet de garder ses dents en bonne santé et de toujours avoir un joli sourire.

Vous l’avez dit, on peut perdre sa dent à cause d’une mauvaise hygiène bucco-dentaire, quelles sont les autres conséquences ?
Avant d’arriver à la perte de la dent, la personne aura beaucoup de douleurs. Elle ne pourra sans doute pas pouvoir s’alimenter correctement. Il a été démontré qu’une mauvaise hygiène buccodentaire peut avoir une incidence sur la santé en général surtout chez ceux qui ont le diabète ou qui souffrent d’une maladie cardiovasculaire. Cela à cause des toxines produites par les bactéries. La femme enceinte peut aussi accoucher prématurément. 

En chiffre

320 000, c’est le nombre de personnes qui visitent les cliniques dentaires du ministère de la Santé. 68 % visitent celles des centres communautaires de santé et le reste va dans les hôpitaux pour des soins spécialisés.

Le ministère compte 46 cliniques dentaires et douze pour les soins spécialisés d’orthodontie, endodontie et de chirurgie buccale ou maxillo-faciale.

Programme de prévention

Des campagnes de prévention pour une bonne santé bucco-dentaire sont menées régulièrement par le ministère de la Santé dans les écoles et les centres communautaires. Elles visent à sensibiliser le public de l’importance de bien prendre soin de ses dents et de sa bouche pour éviter les désagréments telles les caries dentaires ou d’autres maladies comme le cancer de la bouche.

Des conseils sont aussi donnés aux femmes enceintes, car avoir une bonne hygiène bucco-dentaire est non seulement important pour leur propre santé, mais aussi pour celui de l’enfant à naître. Les diabétiques et ceux qui souffrent d’une maladie cardiaque doivent aussi bien prendre soin de leurs dents, car cela peut avoir une incidence sur leur maladie.

Le Dr Nagen estime que c’est mauvais de ne pas s’occuper des dents de lait en se disant qu’elles vont tomber. « Elle a la même fonction qu’une dent permanente et le brossage ou le nettoyage des dents est utile », dit-il.

Il ajoute également qu’il faut décourager les enfants de continuer à prendre leur pouce le plus tôt possible, car cela peut causer des déformations des dents.

Afin que les enfants adoptent l’habitude de se brosser les dents, les parents devraient le leur inculquer dès le plus jeune âge, explique le dentiste. Il recommande aussi de le faire devant eux. Selon lui, la visite chez le dentiste dès l’enfance permet de développer une confiance et d’éliminer la frayeur du dentiste.