Ivor Tan Yan, de la FPU : «Entre Rs 13.000 et Rs 15.000 pour un salaire minimal décent»

Par Mario Boutia O commentaire
Ivor Tan Yan

Le négociateur de la Federation of Progressive Union , préconise un salaire minimal de Rs 13 000 à Rs 15000. Selon Ivor Tan Yan, ce sont des entreprises qui ne respectent pas les Remuneration Orders qui parlent de fermeture.

Le taux du salaire minimal sera connu d’ici octobre. Quel serait un montant acceptable ?
Nous avons étudié la question et conclu que le salaire minimal raisonnable devrait se situer entre Rs 13 000 et Rs 15 000. Dans les secteurs « libérés », où les syndicats ont atteint un certain niveau d’autonomie et où prime le dialogue industriel entre direction et syndicats, des petits salariés – et là, je vous parle des plantons, cleaners et autres –, touchent Rs 15 000. Pourquoi les cleaners travaillant pour des sous-traitants ne toucheraient-ils pas la même somme ? Ce serait corriger une injustice, car dans beaucoup de cas, les Remuneration Orders ne sont même pas respectés. Je vous cite le cas d’un gardien qui travaille 24/7 pour un salaire de Rs 8 000 par mois. Les autorités devraient sévir contre ces entreprises, quitte à ce qu'elles ferment leurs portes.

Certes, le patronat accepte le principe d’un salaire minimal, tout en arguant qu’il faut considérer la capacité financière des entreprises, la compétitivité et autres. Qu’en pensez-vous ?
 On ne cesse de parler de compétitivité. Mais laquelle ? Est-ce de la compétitivité entre les entreprises qui respectent les lois et celles qui ne respectent pas les Remuneration Orders et qui font des profits sur la tête de travailleurs ? Parlons de la Zone franche, qui attire de plus en plus la main-d’œuvre étrangère. Y a-t-il vraiment une justice quand les travailleurs étrangers bénéficient d’un logement gratuit alors que des travailleurs mauriciens peinent à payer leur loyer. Pourquoi ne pas offrir un salaire correct à ces fils du sol pour leur permettre de payer leur loyer et de vivre décemment ?

Dans certains milieux, on parle de fermeture d'entreprise et de licenciement si le salaire minimal est trop élevé...
J'attire votre attention sur le fait que les plus gros employeurs du pays offrent des salaires plus élevés que ce que préconisent les Remuneration Orders. Leurs employés touchent entre Rs 10 000 et Rs 12 000. Je pense que ce sont les entreprises qui ne respectent pas les Remuneration Orders et qui font fi des législations du travail qui parlent de fermeture. L'introduction d'un salaire minimal va au moins permettre aux travailleurs de savoir qu'ils ne peuvent toucher un salaire inférieur au minimum prescrit par la loi. Il se pourrait qu'il y ait des entreprises qui ne pourront faire face à un salaire minimal, mais elles peuvent trouver des formules pour rétribuer leurs employés notamment à travers le travail à la tâche.