Indice FAO des prix : les céréales en baisse, légère hausse pour les huiles et les produits laitiers

Par DEFIMEDIA.INFO . O commentaire
céréales

Tandis que certains importateurs annonçaient une hausse imminente du prix du riz basmati, l’Indice des prix de la FAO fait mention d’une baisse des céréales, dont fait partie le riz, pour le mois d’août.

En effet, l'Indice FAO des prix des produits alimentaires s’est établi en moyenne à 176,6 points en août 2017 ; il est ainsi en retrait de 2,3 points (1,3 pour cent) par rapport à juillet, mais encore 10 points (6 pour cent) au-dessus de sa valeur enregistrée il y a un an. Ce recul reflète la baisse générale des cours des céréales, du sucre et de la viande, qui n'a pas été compensée par la hausse des huiles végétales et des produits laitiers.

L’Indice FAO des prix des céréales affichait une valeur moyenne de 153,4 points en août, soit près de 9 points (5,4 pour cent) de moins qu'en juillet. Après trois mois consécutifs de hausse, les cours des céréales ont subi en août les pressions exercées par une offre mondiale abondante. Les cours du blé ont chuté de plus de 8 pour cent d'un mois sur l'autre. Les cours internationaux du riz sont restés stables, car une forte demande à l'importation  a annulé les effets haussiers de la diminution de l'offre dans l'attente de nouvelles récoltes.

L'Indice FAO des prix des huiles végétales était en moyenne de 164,4 points en août. Après deux mois consécutifs de baisse, il a progressé de 4,1 points (ou 2,5 pour cent) par rapport à juillet, ce qui traduit une hausse des cours de l'huile de palme et d'autres huiles importantes. Les prix internationaux de l'huile de palme ont augmenté en raison d'une production plus modeste que prévue en Asie du Sud-Est et d'une demande à l'importation stable.

L'Indice FAO des prix des produits laitiers s'est établi en moyenne à 219,7 points en août, soit une hausse de 3,1 points (1,4 pour cent) par rapport à juillet. Il est ainsi supérieur de 65 points (42 pour cent) à son niveau de l'année dernière à la même période, mais il demeure 20 pour cent en deçà du pic atteint en février 2014. Les prix du beurre et du lait entier en poudre ont augmenté en août en raison d'une réduction des disponibilités à l'exportation. Les prix du lait écrémé en poudre ont en revanche subi une pression à la baisse, du fait de meilleures perspectives s'agissant des disponibilités exportables. Le marché mondial du fromage est resté stable.