Il meurt après un vol - Sa famille : «Nous réclamons justice»

Par Kendy Antoine O commentaire

La famille de Bashir Hassenbacus, 83 ans, décédé après avoir été victime d’un vol avec violence par deux prostituées, veut que justice lui soit rendue. Après plus d’une semaine à l’hôpital, la victime avait rendu son dernier soupir le 9 février dernier. L’autopsie a révélé qu’il est mort de cause naturelle. Les fils du défunt soulignent que c’est cette agression qui a provoqué la fin tragique de leur père.

« Justice doit lui être rendue. Notre père était une personne en bonne santé. Il a été victime d’un traumatisme et d’un meurtre. Nous comptons réclamer des explications au médecin de la police. Les auteurs de son agression seront libres dans quelques temps et feront de nouvelles victimes. Nous voulons éviter que d’autres familles passent par cette dure épreuve », lancent-ils d’une seule voix. Pour eux, les aveux de Catherine Jean, 30 ans et de Corina Gentille, 26 ans, les deux auteures de cette agression, constituent un élément fort de l’enquête.

« Il a été agressé en pleine journée. Elles en voulaient à son argent », disent les proches. « Nous allons offrir une récompense à toute personne qui aura filmé l’agression de notre père au jardin de la Compagnie », précise Yaasin, l’un des fils de la victime. Pour la famille, le vieil homme n’a jamais sollicité les services des deux femmes. «   Elles veulent entacher son image. Comment une personne qui marche à l’aide d’ une béquille peut descendre dans un canal », interrogent-ils. Les deux femmes sont toujours en détention policière. Elles ont déjà participé à une reconstitution des faits.