Hansa Peelonah Gujadhur : des napolitaines chez Sa Majesté

Par Leena Gooraya-Poligadoo O commentaire
napolitaines

Sa passion pour la confection de gâteaux et son expérience en tant que formatrice ont fait d’elle une professionnelle dans le monde de la pâtisserie. Depuis deux ans, son enseigne, Bakeology, à Petit-Paquet, Montagne Blanche, ne cesse d’innover. Son projet-phare cette année est de commercialiser ses napolitaines en Angleterre. Rencontre avec Hansa Peelonah Gujadhur.

Cela fait déjà 15 ans que Hansa Peelonah Gujadhur exerce le métier de pâtissière.  Pain au chocolat, tarte, maspin, biscuit champagne, napolitaine,  puits d’amour ou encore des gâteaux pour des occasions importantes (anniversaires, mariages, baptêmes) font partie de ses spécialités.

Cette jeune femme s’est perfectionnée aussi vite dans ce domaine grâce à la formation et aux cours qu’elle a offerts  pendant sept ans. « J’offrais des cours  sur la pâtisserie dans des institutions sous l’égide de plusieurs ministères. C’est un domaine qui me fascine », fait-elle ressortir. Toutefois, après  la naissance de son premier enfant, elle a dû abandonner le métier. « C’était difficile de gérer la formation dans différents endroits et la famille en même temps »,  raconte-t-elle.

C’est ainsi que l’idée de travailler à son compte lui est venue. « Avec le soutien de  mon époux et d’autres membres de la famille, j’ai construit un bâtiment annexé à ma maison pour la confection de gâteaux», relate -t- elle. Avec un investissement d’environ Rs 600 000, elle a aussi fait l’acquisition de machines sophistiquées. Hansa précise toutefois que cet emplacement n’a été bâti que pour la fabrication de gâteaux et non pas pour la vente. « Je travaille principalement sur les commandes pour des occasions et je livre dans des boutiques »  indique l’entrepreneure.

Diversification

Depuis ces deux dernières années, Hansa a diversifié ses produits en proposant des rasgoolas, laddoo, burfi, entre autres. «  C’est un domaine hautement compétitif et pour se démarquer des autres, il faut absolument investir dans une plus grande gamme de produits et apporter des nouveautés », soutient-elle.  D’ailleurs, elle  confectionne désormais des gâteaux 3D. Cette dernière joue  aussi sur le rapport qualité /prix et sur la présentation.

« D’ailleurs, lorsque j’étais formatrice, je disais toujours à mes étudiantes qu’on mange d’abord avec les yeux. Ainsi, une présentation attirante demeure primordiale », souligne-t-elle. Actuellement, la jeune femme travaille seule dans son atelier. Toutefois, lorsque les commandes débordent, elle a recours à des employées à temps partiel. Question prix : le gâteau pour un mariage coûte entre Rs 10 et Rs 13.

Selon Hansa, elle n’a pas de regret d’avoir abandonné son travail comme formatrice pour se mettre à son compte.

« Maintenant, je peux mieux gérer mon temps et je suis aussi financièrement plus stable », confie-t-elle.

Produit 100 % mauricien

Après avoir conquis le marché local avec sa large gamme de produits, Hansa Gujadhur cible le marché  international. D’ailleurs, d’ici à deux mois, ses napolitaines seront disponibles sur le marché anglais.  « Je travaille actuellement avec un partenaire pour la livraison des napolitaines en Grande-Bretagne. Nous avons constaté  qu’il y avait une grande demande pour ce produit, non seulement auprès des Mauriciens qui sont établis ailleurs, mais aussi auprès des Anglais »,  affirme-t-elle. Et de souligner que les napolitaines sont un produit 100 % mauricien.  Elle n’attend que l’arrivée des emballages pour pouvoir livrer les napolitaines. « Il faut que le produit soit de haut de gamme pour réussir dans un marché à l’étranger », avoue-t-elle.  Pour un début, elle prévoit la production de 400 napolitaines par mois pour l’exportation.

Vie personnelle

Mariée  et mère de deux enfants,  âgés de  12 ans et de 3 ans respectivement, Hansa Peelonah Gujadhur est une femme comblée. Outre son métier de pâtissière, elle porte aussi le chapeau de présidente d’une association féminine à Montagne Blanche. « Avec mon travail et les activités sociales, ce n’est pas toujours évident de gérer. Heureusement que je reçois le soutien de mon époux et de mes beaux-parents pour la préparation des gâteaux », dit-elle. Son passe-temps est la natation.