Guerre des Titans : Ramgoolam et ses coffres contre la fortune de SAJ

Par Nilen Kattany O commentaire
Navin Ramgoolam et Anerood Jugnauth.

Harish Boodhoo vient s’immiscer, malgré lui, dans le procès que Navin Ramgoolam intente à sir Anerood Jugnauth (SAJ) en Cour suprême.

L’homme de Belle-Terre sera assigné comme témoin pour s’expliquer sur la fortune de SAJ à la suite des commentaires qu’il a faits dans le passé. C’est ce qu’affirme Navin Ramgoolam dans un affidavit déposé en Cour suprême le 11 janvier 2018.

D’un côté, il y a les Rs 220 millions de Navin Ramgoolam et de l’autre, la fortune de sir Anerood Jugnauth (SAJ). Et au milieu de ces deux clans, l’on retrouvera Harish Boodhoo. C’est le scénario envisageable en Cour suprême dans les mois à venir depuis que Navin Ramgoolam a signifié son intention, dans un affidavit en date du 10 janvier 2018, d’assigner comme témoin l’homme de Belle-Terre.

Navin Ramgoolam explique, dans cet affidavit, qu’Harish Boodhoo avait indiqué que « SAJ n’est pas seulement millionnaire, mais qu’il serait également milliardaire ». L’ancien Premier ministre et leader du Parti Travailliste (PTr) souhaite qu’Harish Boodhoo explicite ses propos en cour.

« Taiwanese dolls »

« Plaintiff (Navin Ramgoolam)  is however aware of the writings of one Harish Boodhoo, a close tutor of the Defendant (SAJ) during the last election, that the Defendant is not only a millionaire but also a billionaire. At any rate the said Harish Boodhoo will be summoned at trial to come and give evidence on the manuscript he has written on the Defendant and which was given wide publicity on social media », a fait ressortir Navin Ramgoolam dans son affidavit.

À travers ce document, Navin Ramgoolam s’écarte de sa plainte et déborde visiblement sur la politique avec l’allusion faite aux Taiwanese dolls. L’ancien Premier ministre affirme qu’il est au courant que dans les années 80, certains ministres s’éclataient avec des « poupées taïwanaises ».

Mais SAJ prépare déjà sa riposte. Il a formulé une série de questions à Navin Ramgoolam notamment sur une condamnation en Angleterre et des ennuis avec les autorités britanniques. Il demande même au leader du PTr de produire un certificat de caractère prouvant qu’il a un casier judiciaire vierge.

Liaison alléguée

SAJ revient à la charge avec l’affaire Nandanee Soornack. Il veut savoir si c’est lui qui avait mis au jour sa liaison alléguée avec la femme d’un receveur d’autobus. Navin Ramgoolam n’a pas répondu à cette question en précisant qu’elle prend la forme d’un interrogatoire.

Au terme de la séance du jeudi 11 janvier 2018, l’affaire a été renvoyée au 1er mars 2018 pour que SAJ donne sa défense.

Navin Ramgoolam réclame Rs 50 millions de dommages au ministre mentor. Il affirme que celui-ci a terni sa réputation, en déclarant publiquement qu’il avait pris la femme d’un autre et qu’il avait été détenu par la police britannique, trois jours durant, alors qu’il étudiait la médecine.

Navin Ramgoolam a retenu les services de Me Robin Ramburn, Senior Counsel, et de l’avoué Hiren Jankee. SAJ est défendu par le Senior Counsel Maxime Sauzier et l’avoué Sivakumaren Mardemootoo.