Femme entrepreneur : les multiples talents de Brinda Labonte

Par Zaina Ollite O commentaire
Brinda Labonte

Peinture sur canevas, bougies et verres, pyrogravure, cadres, décorations de fleurs artificielles, produits pour les premières communions… Autant de créations que propose Brinda Labonte, une femme entrepreneur de 53 ans. Elles les exposent sur les marchés mais elle les vend aussi en ligne.

«Au tout début, c’était un passe-temps mais cela m’a permis de découvrir mon côté créatif et cela m’a incitée à en faire mon métier », confie Brinda Labonte, une mère de famille de St-Pierre. Après les encouragements constants de son entourage et de ses collègues, elle décide de créer son entreprise. « En janvier dernier, j’ai quitté la société où j’ai travaillé pendant 22 ans afin de donner libre cours à mon passe-temps. »

À ce jour, elle a créé plus d’une centaine de produits. Elle a ensuite participé à plusieurs foires et marchés pour produits d’artisanat dans différents endroits.

La fabrication lui prend beaucoup de temps. « Il faut de la patience et de la persévérance, dit-elle. Pour un tableau parfait, cela demande deux jours, voire plus, car il y a aussi la peinture et tout dépend de la complexité de l’œuvre. » Qu’en est-il des clients ? « J’en ai par dizaines lors des foires et aussi grâce au bouche à oreille, précise-t-elle. Les commandes se font en ligne et il y a de la place pour tout le monde sur ce marché.  »

Pour démarrer dans l’entreprenariat Brinda Labonte, indique qu’il faut avoir un fonds minimum de Rs 80 000 pour investir dans des machines, des matériaux, etc. Aujourd’hui, elle a diversifié ses produits pour proposer une palette plus large. Depuis la peinture sur canevas et verre, aux dessins sur les bougies, en passant par la pyrogravure, la sculpture sur bois, les cadres pour miroirs, les décorations de fleurs artificielles, ou encore les produits pour les premières communions et d’autres issus du recyclage de bouteilles, elle utilise un grand nombre de matériaux dont le bambou.

Brinda Labonte ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. « Je veux investir dans des machines plus sophistiquées et performantes.  » Pour aller encore plus loin, elle est actuellement en formation et souhaite se spécialiser dans la sculpture et le carving sur bois.

Son passe-temps est devenu son métier, mais elle trouve aussi du temps pour la gym et les randonnées. « C’est primordial d’être en bonne santé et de la garder ! »