Faisons un selfie...

Par Melany Mootoosamy O commentaire
selfie

Le phénomène selfie est grandissant dans la rue, les centres commerciaux, sur la plage, au boulot et dans les salles de classe… Armées de leur smartphone et parfois de leur « selfie stick », certaines personnes se prennent en photo et les postent sur Facebook, Instagram, etc. Analyse.

On se positionne devant la caméra et clic ! Un selfie. Si l’on n’est pas satisfait de la photo, on l’efface et rebelote… On fait quelques retouches avec des applications comme Photoshop. Pourquoi se prendre en photo devient-il si populaire ? Quelles sont les conséquences d’un usage abusif ?

Deux amies se promènent dans la capitale. Hop ! Elles prennent des selfies pour immortaliser ces moments passés ensemble.

Pour sa part, un gars vient de s’acheter une nouvelle voiture et décide de faire un selfie avec sa nouvelle acquisition. À quand remonte la naissance de cette nouvelle tendance d’autoportrait ?

L’histoire du selfie

Bien que les avis divergent à ce sujet, le premier selfie historique aurait été pris en 1920 par Joseph Bryon, Ben Folk, Prie MacDonald, le colonel Marceau et Pop Core. D’autres avancent qu’il aurait été pris en 1939 par Robert Cornelius, un pionnier de la photographie. Toujours est-il qu’ils ont tous fait des selfies à un moment de leur vie, comme la grande duchesse Anastasia Nikolaevna de Russie. Ceux qui ont un penchant pour l’humour vous diront que c’est Mr Bean qui a inventé le selfie !

Furhz’s Concept avance, pour sa part, que l’histoire du selfie remonte à bien avant Robert Cornelius. Bengah Mohammad Furhzaad, de Furhz’s Concept, fait remarquer que le selfie a toujours existé, mais sous une autre forme.

« Avant, le selfie se faisait avec des pinceaux, quand l’homme n’avait pas encore inventé la caméra. Bon nombre d’artistes peintres pratiquaient ainsi le selfie munis de leurs pinceaux en faisant des autoportraits. L’artiste néerlandais Rembrandt, par exemple, était très connu, notamment, pour ses autoportraits, qui couvrent quarante années de sa vie. »

Cependant, le selfie a pris de l’ampleur en 2012 et depuis, il n’a cessé de séduire. Ce phénomène a même atteint de nombreux politiques, tels que le Président français Emmanuel Macron.

Il est d’usage de poster le selfie sur les réseaux sociaux, à l’instar de Facebook et Instagram. Cette pratique est même un must de nos jours.

Karuna Rajiah, psychologue : « Cela peut promouvoir le côté narcissique de l’individu »

De nos jours, le selfie n’est plus ce qu’il était auparavant. C’est ce qu’a révélé la psychologue Karuna Rajiah. « Avant, si une personne voulait se prendre en photo, elle affichait une expression normale. Aujourd’hui, la donne a changé. Les jeunes aiment se prendre en photo de façon abusive, tout en affichant des mimiques, pour représenter leur expression fausse, surtout », souligne-t-elle.

La psychologue est d’avis que ce phénomène affecte la santé d’autrui et de plus, « fait que les gens paraissent anormaux et malades ». Selon elle, se prendre en photo pour le mettre en ligne, afin de susciter des « likes », a aussi un impact sur le côté narcissique de l’individu en l’aidant à se sentir bien dans sa peau.

Parlant de narcissisme, la psychologue avance : « On finit par comprendre que se prendre en photo et voir ses images retouchées, dans certains des cas, procurent un sentiment de bien-être et réduit les complexes d’infériorité. Par exemple, une image sur laquelle une personne parait plus mince l’aide à se sentir mieux. Mais en constatant la vraie image de soi dans la réalité, cela peut engendrer d’autres conséquences, comme se renfermer encore plus sur soi, vu que la réalité est en désaccord avec le virtuel. »

Cependant, cette tendance est nocive uniquement en cas d’abus. Le selfie pourrait aider les gens à perdre du poids.

Warren Goribe, 26 ans : « Un bon moyen de promouvoir mon art et mon activité »

Warren Goribe, un jeune artiste de 26 ans, le fait pour le fun, mais plus à des fins de marketing. Il révèle que prendre un selfie et ensuite le poster est un bon moyen de promouvoir son activité.

« Comme je fais des dessins, j’aime bien partager sur ma page Facebook des selfies pris avec mes modèles.

C’est un très bon moyen de faire connaître mon talent aux autres.

Ainsi, toutes les personnes qui suivent ma page pourront voir des nouveautés », indique ce jeune Curepipien.

Il ajoute qu’il aime aussi se prendre en photo pendant un événement et quand il a un look classe.

Selvina Somadoo, 20 ans : « Je suis plus confiante du résultat »

Selvina Somadoo fait observer que le selfie permet de voir la photo avant qu’elle ne soit prise. « Quand je me vois dans la caméra, je suisplus confiante du résultat. Alors que, si une autre personne me prend en photo, je n’ai aucune idée comment je vais paraître », explique-t-elle. Cette jeune fille de 20 ans confie qu’elle ne fait, cependant, pas de selfies souvent et qu’elle les poste rarement sur les réseaux sociaux. Elle ne l’a fait qu’ à deux reprises, pour des occasions spéciales.

Virajananda Rungadoo, 20 ans : « C’est ma façon de m’exprimer »

Virajananda Rungadoo dit qu’il se sent à l’aise et bien dans sa peau quand il fait un selfie. « C’est un moyen de m’exprimer et de photographier des moments sans me fier à qui que ce soit. Peu importe l’endroit, je suis libre de me prendre en photo », indique cet étudiant du Charles Telfair Institute. Il fait des selfies tous les jours et prend environ une quinzaine de photos qu’il poste sur les réseaux sociaux. « Avec les applications telles que SnapChat, c’est facile de faire des selfies. Et en postant ces photos sur les réseaux sociaux, je trouve que cela m’aide dans ma vie sociale. »

Niven Chetty, 28 ans : « Je fais des selfies pour immortaliser des moments… »

Niven Chetty fait des selfies presque tous les jours. Il confie qu’il prend des selfies pour immortaliser les bons moments passés avec ses amis et proches, « J’aime faire des selfies avec les personnes qui sont en ma compagnie. Je garde ainsi des photos souvenir. »

Cependant, il précise qu’il prend des selfies où qu’il soit, sauf au boulot. « Je trouve qu’il n’est pas professionnel de faire des selfies au boulot. Je penche plus pour les sorties ou quand je suis chez moi. De plus, je prends mes selfies comme je suis. Je ne trouve pas l’utilité de changer de vêtements ou d’avoir un look impeccable », ajoute-t-il. Sur dix selfies, il indique qu’uniquement deux ou trois seront postés sur les réseaux sociaux.

Lucinda Li, 21 ans : « Je fais des selfies pour m’amuser et avoir des souvenirs »

Les selfies sont aussi faits pour s’amuser.

C’est l’avis de Lucinda Li, une étudiante de 21 ans. « Je fais des selfies pour m’amuser et aussi pour garder des souvenirs », confie-t-elle.

Son quota est de 20 à 25 selfies par semaine.

Sur ces 25 selfies, Lucinda choisira les plus belles pour les poster sur les réseaux sociaux.

Les dangers du selfie

  • En Inde, trois étudiants âgés entre 20 et 22 ans sont morts en voulant se photographier devant un train qui arrivait. Ils n’avaient pas vu qu’un autre train fonçait sur la voie où ils se tenaient.
  • Au Portugal, un couple polonais en vacances avec ses enfants est tombé d’une falaise en voulant se photographier. Seuls les parents ont chuté.
    Au Mexique, un homme de 21 ans s’est tiré une balle dans la tête en voulant se photographier avec un pistolet, qui était malencontreusement chargé, pointé sur sa tempe.
    En Russie, une jeune femme de 17 ans s’est photographiée sur un pont, puis a perdu l’équilibre et s’est écrasée au sol.
  • Une jeune Roumaine de 18 ans est morte électrocutée en voulant se prendre en photo sur un train. Une fois sur le toit de la locomotive, son pied a glissé et a touché un câble électrique.
  • En Espagne, une étudiante polonaise de 23 ans est décédée en tombant d’un pont renommé.
  • En Afrique du Sud, une jeune femme est tombée d’une falaise, en bordure d’une route, où elle voulait se photographier avec son petit ami anglais. Ils se voyaient pour la première fois, après une longue relation à distance.
  • Aux Philippines, un jeune homme de 18 ans a été emporté par une vague sur une plage où il célébrait un anniversaire avec une bande d’amis.

(Source : L’Obs)