Etienne Sinatambou dénonce «la démagogie de l’opposition»

Par DEFIMEDIA.INFO . O commentaire
Mr Etienne Sinatambou

«L'opposition est prête à tout pour embêter la population.» C'est ce qu'a déclaré le ministre de la Sécurité sociale Étienne Sinatambou, lors de la conférence de presse du comité de la majorité parlementaire, samedi 15 avril.

Il a aussi commenté la conférence de presse du leader de l'opposition Xavier-Luc Duval, vendredi, suite à la Private Notice Question de mardi.

Xavier-Luc Duval a avancé que sa PNQ a démontré «le désintérêt du gouvernement» envers les pauvres.

«C'est totalement faux», dira Étienne Sinatambou sur son ancien collègue qui a claqué la porte du gouvernement en décembre 2016.

«La pension de vieillesse a augmenté. Les personnes pauvres ne percevaient pas d'allocation mensuelle auparavant. Quand il était au gouvernement, Xavier-Luc Duval se vantait de ces mesures.»

«Quand Xavier-Luc Duval était Premier ministre adjoint, tout allait pour le meilleur des mondes. Maintenant il critique le fait que le gouvernement construit des logements sociaux plus grands. Alors qu'auparavant c'étaient des maisons 'boîtes d'allumettes' avec une seule chambre. Lorsqu’il était au gouvernement il approuvait ces maisonnettes.»

Concernant l'abolition de l'assistance sociale (‘social aid’), le ministre de la Sécurité sociale soutient que Xavier-Luc Duval était parfaitement au courant lorsqu'il était ministre et aurait même avalisé cette décision.

Étienne Sinatambou a tenu à apporter quelques précisions sur ce dossier. L'assistance sociale sera abolie graduellement, car une fois qu'une famille devient financièrement autonome, il n'y plus lieu de lui donner cet argent.

Le plan Marshall n'a pas été jeté aux oubliettes, dit-il, le document déposé à l'assemblée nationale mardi par le leader de l'opposition n'est qu'une ébauche. 

Autre point : la décision de remplacer le don de matériels scolaires par un don en espèce aux familles dans le besoin a été prise pour faire face aux problèmes logistiques, affirme Etienne Sinatambou.

«Le gouvernement accepte des critiques constructives mais il faut que l'opposition arrête de faire de la démagogie.»

Étienne Sinatambou a aussi abordé la question du trafic de drogue en s'attaquant une fois de plus aux membres de l'opposition.

«Navin Ramgoolam et Paul Bérenger font croire que la drogue n'existe que lorsque le MSM est au pouvoir. Nous demandons à l'opposition d'arrêter leur démagogie. Comme dans le passé, sir Anerood Jugnauth a affiché sa détermination pour combattre ce fléau. Les actions du premier ministre porteront leurs fruits.»