Épidémie de peste - Dr Musango : «La mise en garde des Saoudiens n’est pas justifiée»

Par Jean-Marie St Cyr O commentaire
Dr Laurent Musango

La mise en garde du ministère de la Santé saoudien n’est pas au goût de l’Organisation mondiale de la santé. Ce pays a averti ses concitoyens du danger potentiel de l’épidémie de peste qui sévit dans la région de l’océan Indien et d’éviter de voyager vers Madagascar, Maurice et les Seychelles.

Dans un article publié sur Arab News le 6 novembre, le journal reprend un message du compte Twitter du ministre de la Santé de l’Arabie saoudite. Il y exhorte ses concitoyens à prendre des précautions s’ils voyagent dans les îles de l’océan Indien : Madagascar, Maurice et les Seychelles.

Cet avertissement n’est cependant pas au goût de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Pour le Dr Laurent Musango, représentant de l’OMS à Maurice, cette mise en garde « n’est pas justifiée ». Il affirme que depuis plusieurs semaines, les choses avancent dans la bonne direction et qu’il y a une prise en charge rapide des malades à Madagascar. « L’OMS n’a jamais interdit les vols vers Madagascar et encore moins vers Maurice », souligne-t-il. Le Dr Musango nous a aussi affirmé que le représentant de l’OMS en Arabie saoudite écrira au ministère saoudien de la Santé afin de démentir l’information publiée.

Le ministère mauricien de la Santé fait ressortir que diverses mesures ont été prises tant au port qu’à l’aéroport afin de prévenir la peste au pays. « Des mesures de vigilance et de surveillance ont été prises depuis que l’épidémie de peste a été déclarée à Madagascar. »

Le ministère souligne qu’il est conscient de la situation et qu’il y a un monitoring régulier de la situation. Et de conclure qu’une salle d’isolation a été aménagée à l’hôpital de Souillac pour la prise en charge de tout cas suspect de peste détecté à Maurice.

Du côté de Saudi Airlines, un préposé nous a assuré qu’aucune annulation de vol ou de voyage n’a été constatée depuis la parution de l’article d’Arab News.