Entrepreneuriat - Madhvi Nyechoray : une femme aux multiples talents

Par Leena Gooraya-Poligadoo O commentaire
Madhvi Nyechoray

Couturière, formatrice, organisatrice de voyages, épouse et mère, Madhvi Nyechoray jongle entre les fonctions. Depuis 24 ans, cette entrepreneure ne cesse d’explorer de nouvelles opportunités.

Dans le village de Grande-Rivière-Sud-Est, Madhvi Nyechoray n’est pas une inconnue.  D’ailleurs si vous cherchez une couturière professionnelle, des habitants du village citeraient Madhvi comme leur première référence.

C’est à l’âge de 18 ans qu’elle a utilisé pour la première fois une machine à coudre pour confectionner sa propre robe. « Je me suis lancée dans la couture par besoin. Je ne trouvais pas de vêtement de mon choix. Ainsi, je me suis dit pourquoi ne pas créer mes propres vêtements. Toutefois maintenant cette activité est devenue ma passion », raconte notre interlocutrice. Dessiner des modèles, leur donner vie par la magie du fil et de l’aiguille, voilà ce qui la rend heureuse. C’est alors qu’elle a commencé de suivre de cours au centre communautaire de Petite-Retraite, son endroit natal. Grâce à son professionnalisme dans ce domaine, elle décrocha le poste de Sewing Teacher à l’âge de 21 ans au District Council de Flacq. « Même après mon mariage à Grande-Rivière-Sud-Est, je forme les jeunes filles et les femmes au foyer sur la couture au centre communautaire. Au fil des années, j’ai aussi lancé des formations sur la broderie, la peinture sur toile et la vannerie », avoue-t-elle.

Toutefois, vu que la formation demeure un travail à temps partiel, elle se concentre sur la couture à domicile. « Il y a une grande demande pour la couture. Les Mauriciennes cherchent désormais des pièces uniques et qui sont taillées sur-mesure. Par ailleurs, je reçois aussi beaucoup de clients qui demandent d’ajuster des vêtements prêt-à-porter en fonction de leur taille. Ainsi, c’est un métier qui demeure toujours prometteur », explique Madhvi Nyechoray. Elle dit pratiquer des prix abordables. À titre d’exemple, il faut compter entre Rs 150 et Rs 250 pour la confection d’une robe.

Le métier de couturière, dit-elle, exige beaucoup de patience, surtout avec des clientes exigeantes et conscientes de nouvelles tendances. « Il faut non seulement leur donner satisfaction mais aussi les comprendre. Cela fait partie du travail ». Malgré les contraintes liées à son métier, l’entrepreneure confie sa fierté d’être couturière. Toutefois elle note un manque d’intérêt auprès les femmes pour apprendre les techniques. « Les formations offertes dans les centres communautaires sont gratuites. Je lance un appel aux femmes au foyer qu’au lieu de rester à la maison à regarder les séries télévisées, de faire un effort de suivre des cours pour pouvoir lancer un business », avance-t-elle. Selon elle, l’entrepreneuriat féminin est tout d’abord une question de volonté.

Organisatrice de voyages en groupe

Après la couture et la formation, elle s’est lancée, depuis deux ans, dans l’organisation des voyages à l’étranger. Déterminer le lieu et la durée d’un voyage, organiser un circuit, prévoir un calendrier de sorties, s’occuper des billets d’avion, négocier les prix auprès une agence de voyages. Ce sont ses responsabilités. « J’organise des tours pour les Mauriciens de tous âges en fonction de leur budget et je m’assure qu’ils bénéficient du meilleur forfait. Je les accompagne pendant les voyages et je joue aussi le rôle du guide », avance-t-elle. Jusqu’ici, elle a organisé des voyages à Singapour, en Malaisie, en Inde, en Thaïlande, à Dubaï et à Rodrigues. Son but est de former des groupes pour des voyages en Europe et en Afrique.


Vie personnelle

Mariée, Madhvi Nyechoray est mère d’un fils de 17 ans. «  Entre couture, formation et voyages, j’ai appris à gérer mon temps et être plus productive », confie-t-elle. Si aujourd’hui, elle a réussi sur tous les fronts, c’est grâce au soutien de sa famille. « Très souvent, je travaille jusqu’à 2 heures du matin. Heureusement, j’ai l’aide de mon époux et de mon fils pour le ménage », se réjouit notre interlocutrice.