Énergie : liens IPP-CEB critiqués

Par Thierry Laurent O commentaire
CEB

Les relations entre le Central Electricity Board et les Independent Power Producers ont fait l’objet de questions au ministre suppléant des Services publics.
Le député Rajesh Bhagwan a été le premier à passer à l’offensive sur le dossier du Central Electricity Board (CEB). Il voulait des réponses sur les célébrations organisées à l’occasion de Divali. Eddy Boissézon a répondu que Rs 2,2 millions ont été utilisées pour financer cette fête qui a accueilli 5 000 personnes au Plaza à Rose-Hill.

Eddy Boissézon devait affirmer que les Independent Power Producers (IPP) avaient été invités par le CEB à sponsoriser cette fête. Ainsi, la mairie de Rose-Hill n’a rien dépensé. Le député mauve est revenu à la charge pour dénoncer certains agents de sécurité qui se sont montrés hostiles envers des journalistes. Eddy Boissézon a répliqué qu’aucune plainte n’a été reçue.

Puis, ce fut le tour du député travailliste Ritish Ramful, de poursuivre l’offensive. C’est précisément sur le renouvellement du Power Purchase Agreement d’Alteo que le député de la circonscription No 12 a interrogé Eddy Boissézon. Le contrat d’Alteo arrive à terme en décembre 2018. Un comité comprenant des cadres du CEB, du ministère des Services publics, du Prime Minister’s Office, entre autres, sont engagés dans ce processus de négociation. Eddy Boissézon fait ressortir que les discussions portent sur les points techniques. Le député mauve Reza Uteem a demandé au ministre s’il trouvait normal qu’un IPP appelé à sponsoriser une fête du CEB négocie un renouvellement de contrat avec le gouvernement. Décontenancé, Eddy Boissézon a indiqué qu’Alteo n’est pas le seul à avoir contribué à cette fête.