En se rendant chez sa soeur : un sexagénaire percute un autobus et meurt

Par Ellvina Nallan O commentaire
Jean-Claude Michel

Triste fin pour Jean-Claude Michel, 64 ans. Cet habitant de Pointe-aux-Sables était à moto le long de la route principale de la localité vendredi après-midi quand il a percuté le flanc d'un autobus. Il est mort sur le coup.

Jean-Claude Michel revenait du domicile de sa sœur à Terrasson où il est parti récupérer de la peinture, selon ses proches. Il a quitté sa demeure vendredi vers 12 h 15. Le sexagénaire, soudeur de profession, voulait repeindre sa maison pour accueillir le Nouvel an. Hélas, en retournant, il a doublé un véhicule et a violemment percuté le flanc d'un autobus.

Le motocycliste est mort sur le coup. Le corps sans vie de la victime a été transporté à la morgue de l'hôpital Victoria de Candos où une autopsie a été pratiquée. Quant au chauffeur de l'autobus, il a été conduit au poste de police de la région. Il a subi un alcootest qui s'est révélé négatif.

Interrogé, le chauffeur a expliqué aux enquêteurs que le motocycliste a doublé un véhicule avant de percuter le flanc de son autobus. Il a été relâché sur parole et devrait comparaître devant la Bail and Remand Court ce samedi pour une inculpation d'homicide involontaire. L'enquête, menée par le sergent Jeebun, est placée sous la supervision du chef inspecteur Rajanah.

Chez les Michel à la rue Tecomah, Pointe-aux-Sables, ils sont tous bouleversés. Cette triste nouvelle s'est vite propagée dans le quartier et plusieurs proches et amis ont fait le déplacement pour rendre hommage à Jean-Claude Michel. Coralie, sa belle-fille de 29 ans, explique que son beau-père a voulu repeindre la maison pour accueillir le Nouvel an. « Mon beau-père  n’avait même pas pris son déjeuner avant de quitter la maison et c'est très triste. So belser ti fini tir so manze e li dir li pe ale sers la pintir avan et li pou retourne vite. Depuis qu'on est entré dans la période festive, il était tout excité pour célébrer le Nouvel an, mais le destin a autrement décidé pour lui », dit Corina.

Selon elle, Jean-Claude Michel était un bon vivant qui ne ratait aucun événement de l'actualité. « Mon beau-père était en bonne santé et croquait la vie à pleines dents. Il aimait aller au bal avec ses amis  pour s'amuser. Je suis très triste qu'il n'est plus de ce monde. Mon enfant n'arrive toujours pas à croire que son grand-père n'est plus. Toute la famille est bouleversée par ce drame", relate Corina.

 Les funérailles du sexagénaire auront lieu ce samedi.