Emplacements stratégiques : les centres commerciaux attirent les commerces

Par Leena Gooraya-Poligadoo O commentaire
centres commerciaux

Cibler un plus grand nombre de clients, profiter du ‘cross-marketing’ entre les locataires et du parrainage des campagnes, chercher de nouveaux concepts. Autant de raisons pour lesquelles les commerces sont nombreux à vouloir occuper un espace dans un centre commercial.

Le taux d’occupation dans le centre commercial Super U de Grand-Baie Cœur de Ville, est de 100 %. Tel est constat fait par le Centre Manager Jean-François Phelines. « Il faut compter 125 emplacements dans le centre. Bien que tous les emplacements soient occupés, on reçoit de plus en plus de demandes des commerces locaux et internationaux qui veulent s’y installer », note-t-il. Il est d’avis que l’emplacement stratégique du centre commercial attire les commerces. 

Quant à Phoenix Mall, il représente à présent 80 enseignes. « Notre tenant mix comprend des marques locales, sud-africaines, indiennes, françaises, entre autres », souligne Agathe Guerrero, Marketing Manager de Phoenix Mall. Selon celle-ci, la dernière rénovation apportée au centre commercial a eu un impact positif sur les activités. La capacité pour l’accueil des visiteurs a été élargie. «  Nous avons une forte demande pour la location. Nous sommes sollicités quotidiennement par de nouveaux locataires potentiels et de nouveaux exposants », déclare-t-elle. Pour la Marketing Manager de Phoenix Mall, le fait de se trouver dans un centre commercial présente plusieurs opportunités pour les locataires. « Parmi, il y a le cross-marketing entre les locataires, le sponsoring d’une campagne établie par le centre commercial. Nous accueillons en moyenne 500 000 visiteurs par mois », indique-t-elle.

À Bagatelle Mall, il faut compter un total de 155 boutiques. « L’intérêt des commerçants pour avoir un local à Bagatelle Mall est grand et ne cesse de croître  », a fait ressortir Rachel Odillard Marketing Manager de Bagatelle Mall. Selon elle, avec la concurrence accrue, les commerçants aujourd’hui se démarquent tant sur le plan conceptuel (nouveaux concepts, nouveaux décors) que sur celui de la notoriété des marques proposées. 

Deux principaux secteurs d’activité, selon Jean François Phelines, dominent à Grand Baie Cœur de Ville : la restauration et l’habillement. Et de poursuivre : « Cependant, il y a aussi des agences immobilières, des pharmacies, des magasins d’électroménager et d’accessoires et maintenant des prestataires de loisir. » Au Phoenix Mall, le food court est l’espace qui compte le plus grand nombre de locataires, selon Agathe Guerrero. Et Rachel Odillard de renchérir : « Notre offre reste variée, mais nous avons effectivement une forte présence au niveau des catégories vêtements et restauration. »

Selon le Centre Manager de Super U à Grand-Baie, Cœur de Ville, les loyers des emplacements sont quasiment standards. «  Il se peut qu’il y ait une différence de plus ou moins 15 % entre les loyers, dépendant de la superficie de l’emplacement », indique-t-il.