Élections rodriguaises : alliance MR/Roussety face à l’OPR

Par Yaasin Pohrun O commentaire
Alliance MR/Roussety

Au final, ce sera une alliance Mouvement rodriguais/Johnson Roussety qui s’opposera à l’Organisation du peuple rodriguais aux élections régionales.

Cette « stratégie électoraliste » a été conclu dans l’après-midi du mercredi 11 janvier. Toutefois, des éclaircissements sont attendus ce jeudi sur les modalités de cet accord MR/Roussety.

La campagne électorale rodriguaise a vécu un développement de taille dans l’après-midi du mercredi 11 janvier avec Johnson Roussety, le leader du Front patriotique rodriguais (FPR) ayant décidé de briguer les suffrages sous la bannière du Mouvement rodriguais (MR) de Nicolas Von Mally. Johnson Roussety a, lui-même, confirmé la nouvelle sur Radio Plus, en affirmant qu’il « a accepté un ticket au no 5 (Port-Mathurin) sous la bannière du MR. » Il a avancé que cette décision a été prise « pour le peuple rodriguais ».

À mercredi soir, très peu d’informations ont circulé sur les modalités de cet accord électoral. Johnson Roussety a expliqué un peu plus tôt qu’il « n’intègre pas le MR ». D’ailleurs, il a dans le passé quitté le Mouvement rodriguais pour fonder le FPR. Cette alliance MR/Roussety a été discutée lors de la réunion du bureau politique des Verts en début de soirée mercredi.

Selon les premières indications. les modalités de cet accord pour faire face à l’Organisation du peuple rodriguais (OPR) restent à être clarifiées. Initialement, des tractations avaient eu lieu pour unir l’opposition rodriguaise contre le parti de Serge Clair. Mais Nicolas Von Mally avait été catégorique qu’il n’était « pas question d’alliance ».

Le MR souhaite que le FPR soit dissout et que ses membres rejoignent les verts. Mais, de l’autre côté, Johnson Roussety avait lui déclaré qu’il était « hors de question de démanteler le
FPR ». Les deux leaders politiques rodriguais sont arrivés à un accord au final, mais les conditions restent pour l’heure floues.

Rien n’a été dit en ce qui concerne l’avenir politique des rouges du FPR, alors que du coté des verts du MR, certaines voix s’interrogent sur cette fusion Roussety/MR. Nous avons également appris que Johnson Roussety compte rencontrer la presse au courant de la journée. Du côté de l’OPR, on affirme suivre les développements politiques de près.

« Cette stratégie démontre à quel point l’opposition est désespérée sur le terrain », laisse entendre un des dirigeants du parti. L’OPR se dit confiante qu’elle sera plébiscitée par le peuple rodriguais ayant laissé un bilan positif durant son mandat à l’Assemblée régionale de Rodrigues.