Éducation : un manque d’enseignants décrié à l’école primaire de Mesnil

Par Christopher Sowamber O commentaire
école primaire  de Mesnil

Le problème s’était posé en juillet 2017. Rebelote  pour la rentrée 2018… Une trentaine de parents d’élèves de Mesnil Government School s’est rassemblée dans l’enceinte de l’école, mercredi dernier, pour protester contre le manque d’enseignants.

Saoud Jaumeer, qui en fait partie, s’est exprimé à l’antenne d’Xplik ou K le mercredi 10 janvier. « Ce problème dure depuis juillet 2017. À notre grande surprise, le premier jour de la rentrée scolaire, il n’y a pas eu d’enseignants pour nos enfants », s’insurgeait-il.

Husna Bakurally, dont l’enfant fréquente lui aussi cette école, ne peut cacher sa colère. « Au départ, on nous avait promis d’autres enseignants pour éviter le manque d’effectifs. Ce n’était que des paroles en l’air. » Selon l’habitante de Mesnil, la directrice de l’école ne nie pas l’existence du problème en affirmant qu’elle attend que le ministère prenne sa requête en considération.

Environ une trentaine d’élèves de Grade 2 attendent toujours un enseignant. Deenesh Seeharry, attaché de presse au ministère de l’Éducation, explique que « le ministère est au courant. Il arrive parfois que certaines écoles aient un souci d’effectifs. Mais je peux garantir que le problème sera très vite résolu. »

La police mandée

La police avait dû être mandée afin d’apaiser les esprits lorsque les parents d’élèves ont exprimé leur colère. La situation est retournée au calme à la mi-journée. Les responsables de l’école ont expliqué qu’une rencontre était prévue dans l’après-midi en présence d’officiers du ministère.