Diversification économique : Christine Lagarde fait l’éloge de Maurice

Par Vijayan Ayassamy O commentaire
Christine Lagarde

La diversification des exportations peut stimuler la croissance des pays africains. Intervenant récemment au Bénin, Christine Lagarde, directrice générale du Fonds Monétaire International (FMI), a loué les efforts de certains pays, dont Maurice, qui ont connu du succès en transitant d’une seule industrie comme moteur économique à la diversité des exportations.

« Nous savons que les bénéfices sont réalisables avec la diversification. Plusieurs pays dans la région ont fructueusement transité une grande partie de leurs ressources dans des domaines plus productifs. Par exemple, Maurice a changé son focus d’une économie basée sur la monoculture dans les années 1960 à une agriculture plus sophistiquée et là, à du tourisme, le manufacturier et les services financiers », dit Christine Lagarde.

Elle explique que la diversification économique constitue une excellente façon de relancer l’économie et qu’elle transforme l’économie plus résiliente dans la durée. « Pensez-y ! En dépendant sur une seule industrie, disons le secteur pétrolier, un seul choc peut avoir des effets dévastateurs sur l’économie, freinant la croissance, provoquant une hausse du chômage, des salaires en régression, réduisant les revenus qui affecte les investissements publics et augmentant le niveau de la dette », déclare la directrice générale du FMI.

Christine Lagarde ajoute que les économies africaines doivent se diversifier et créer l’environnement nécessaire avec l’arrivée prochaine d’une vague de jeunes Africains à la recherche d’emplois sur le continent. D’ici 2030, la moitié de la hausse globale sur le marché mondial du travail viendra de l’Afrique subsaharienne.
« Selon les dernières statistiques, le chômage au Botswana est à 18,6 %, Maurice à 7,6 % et au Rwanda, il est de 2,4 %. En ce qui concerne l’Afrique du Sud, il est de 27,7 %. En termes de dollar, le Botswana et Maurice ont un produit intérieur brut plus élevé que l’Afrique du Sud bien que ce pays ait une grande économie. Cependant, il enregistre une faible croissance cette année», déclare-t-elle.

La diversification de l’économie constitue un moteur important de la croissance dans beaucoup de pays à faible revenu. Si, dans l’ensemble, l’Afrique subsaharienne a accompli peu de progrès à cet égard, avec une concentration accrue dans les économies basées sur le pétrole au cours des dernières décennies, plusieurs pays pauvres en ressources naturelles, comme le Burkina Faso, le Rwanda et l’Ouganda, ont accompli des progrès considérables dans la diversification de leur économie.

Les stratégies nationales de promotion de la diversification économique doivent s’appuyer sur les atouts existants d’un pays et être adaptées aux problèmes propres à chaque pays.