[Vidéo] Divali Night à Caroline : Navin Ramgoolam lance une sévère mise en garde au « gros capital » 

Par Thierry Laurent O commentaire

Le leader du Parti travailliste (PTr) est convaincu de retourner à la tête du pays après les prochaines élections générales. Il a d'ailleurs pris plusieurs engagements dans cette optique. C’était ce lundi soir 16 octobre lors d’une Divali Night organisée par les forces vives de la circonscription no 10 (Montagne-Blanche/Grande-Rivière-Sud-Est). 

Navin Ramgoolam a une fois de plus longuement insisté sur la politique de rupture qu’il compte adopter en cas de victoire du PTr aux prochaines législatives. Et cette politique de rupture passera par davantage de justice qui ne doit pas, selon Navin Ramgoolam, être confondue avec la vengeance. L’ancien Premier ministre a cependant fait ressortir en plusieurs occasions qu’il n’oubliera pas les « traîtres ». 

La politique de rupture que prône Navin Ramgoolam accordera une part importante à la justice sociale, a ajouté le leader rouger. « Arete ar bef travay souval manze ! » 

L'ancien Premier ministre croit aussi savoir qu’un éventuel retour du PTr aux affaires fait peur au gros capital. « Gro kapital pe panike tansion Ramgoolam revini », a-t-il lancé. Il est allé plus loin en affirmant : « Kan mo pe dir mo pou kas lerein, gro kapital ousi la dan. » 

Navin Ramgoolam semble en tout cas déterminer à introduire un nouveau système et soutient que tous ceux qui seront candidats sous la bannière du PTr devront impérativement s’engager à suivre cette rupture, « parski nou ki pou fer kampagn pou zot ». 

Évoquant l’incident survenu il y a deux semaines au stade Anjalay qui a vu un trentenaire se faire sauvagement agressé par des « bouncers », Navin Ramgoolam a affirmé que ces « bouncers » suivent le PTr par conviction. Il a aussi dénoncé le déroulement de cette enquête qui, selon lui, est en train d’être téléguidée par un récidiviste. A noter que James Rock, l’un des « bouncers » impliqués dans cette agression au stade Anjalay, était aussi présent ce lundi.