Des patients cancéreux déplorent l’état de la salle de chimiothérapie

Par Le Défi Plus O commentaire

Des patients cancéreux nécessitant un traitement de chimiothérapie ont été surpris de constater  la présence de malades atteints d'autres pathologies dans la même salle qu'eux. C'était le vendredi 12 janvier à l'hôpital Victoria, Candos. Ils ont aussi constaté que les toilettes étaient sales et qu’une odeur désagréable flottait dans la salle.

Compte tenu de leur état de santé et de leur système immunitaire fragile, ils craignent d’être infectés. Leur condition de santé nécessite un environnement sain pour leur traitement. « C'est un vrai nid de microbes et nous sommes exposés à toutes sortes d'infections », nous a affirmé une patiente. Selon elle, les lieux étaient insalubres. « Il y avait même une personne qui toussait sans placer sa main devant sa bouche et qui crachait dans un récipient », nous a affirmé une autre patiente.
Il nous revient que ces patients ont, à plusieurs reprises, fait part de leur agacement d’avoir à faire face à de telles insalubrités. Mais ce n'est que dans l'après-midi de vendredi que les choses se sont décantées, selon eux. Ils nous ont aussi affirmé que la plupart des lits étaient occupés par d'autres patients, ce qui fait que certains d'entre eux ont été renvoyés chez eux sans avoir reçu le traitement approprié.

Alerté de cette situation, un cadre du ministère de la Santé nous a confirmé l'information et nous a assuré que les mesures nécessaires vont être prises pour remédier à la situation.