Dans un magasin à Eau-Coulée : une commerçante sauvagement agressée à coups de cutter lors d’un vol

By Ellvina Nallan O commentaire //
Koosmowtee Ramtohul

Un vol qui termine dans un bain de sang à rue Charles Renaud, Eau-Coulée, mercredi.

Koosmowtee Ramtohul, 58 ans, se trouvait seule dans son magasin à Eau-Coulée quand, vers 11h, un individu d’une trentaine d’années, y a fait irruption pour voler selon les premières indications. L’intrus a violemment agressé la victime avec un cutter à l’abdomen et à la gorge. Un sans-domicile-fixe (SDF) a été arrêté.

Elle a frôlé la mort. Koosmowtee se trouvait seule dans son magasin, le mercredi 10 janvier 2017. Vers les 11 heures, un individu a surgi dans le magasin. Il a tenté de faire main basse sur une somme d’argent mais Koosmowtee a fait de la résistance. L’homme qui était armé d’un cutter l’a sauvagement agressée à l’abdomen et à la gorge. En voyant que la victime saignait abondamment et criait à l’aide,  l’agresseur a pris la fuite à bicyclette.

 Alertés par les cris, une pharmacienne et un habitant de la localité sont venus porter secours à la victime. La police d’Eau-Coulée a été informée aussitôt de cet incident. L’inspecteur Mohesh et ses hommes se sont rendus sur les lieux. Plusieurs unités de la police ont fait le déplacement. La victime qui gisait dans une mare de sang, a été transportée et admise dans une clinique à Curepipe où elle a subi une intervention chirurgicale. Elle a été ensuite placée sous respiration artificielle. Son état de santé inspire de vives inquiétudes. Aucune déposition de la victime n’a été enregistrée pour l’heure.

 Selon les témoins oculaires, l’agresseur était  à vélo et il serait âgé d’une trentaine d’années. Les habitants de la localité ne cachent pas leur colère. « Il y a beaucoup de toxicomanes qui font les va-et-vient dans cette région. On a fait appel aux autorités. Et aujourd’hui, cette dame a été agressée. Fodé ena kitsoz grave ki ban autorité concerné pren action », fulmine les gens de cette région.

A la suite des descriptions de l’agresseur par des témoins, la CID de Curepipe a procédé à l’arrestation d’un sans-domicile-fixe (SDF). Ce dernier a été placé en détention après son interrogatoire.