Dans le Sud : une femme et son amant se suicident

Par Ellvina Nallan O commentaire
Meenakshee et Ackshaye

Meenakshee, 41 ans, et Ackshaye, 36 ans, ont été retrouvés pendus dans leur chambre à coucher par les enfants de la quadragénaire. Ils se sont donné la mort, mercredi soir, après avoir rédigé une lettre à leurs proches.

Elle avait tout laissé derrière elle pour vivre aux côtés de son amant Ackshaye, âgé de 36 ans. Meenakshee, âgée de 41 ans et mère de deux enfants, avait ainsi pris la décision, en février dernier, de quitter son époux, un policier affecté à la National Coast Guard (NCG). Elle voulait vivre le grand amour avec Ackshaye, avec lequel elle entretenait une liaison depuis quelque temps.

C’est ainsi que Meenakshee a alors mis le cap vers le sud de l’île, à New Grove plus précisément. C’est à cet endroit qu’habitait sa mère, aujourd’hui décédée. Meenakshee et Ackshaye y éliront domicile.

Si le couple semblait filer le parfait amour, en revanche les relations d’Ackshaye avec les proches de Meenakshee étaient tendues. Pas plus tard que mardi soir, Ackshaye s’est retrouvé au cœur d’une dispute avec la soeur de Meenakshee.

Les relations entre Ackshaye et les enfants de Meenakshee n’étaient pas non  plus au beau fixe. Luvlesh, âgé de 18 ans, n’appréciait guère le comportement de son beau-père envers sa sœur, âgée de 16 ans. Il a raconté aux enquêteurs avoir déjà giflé l’amant de sa mère pour cela. Furieux à la suite de cette altercation, Ackshaye a, à son tour quelques jours plus tard, donné une leçon à son beau-fils.

C’est d’ailleurs Luvlesh et sa sœur qui ont fait la découverte macabre mercredi. Le couple s’est pendu à l’aide d’une corde rouge. Ils étaient face à face dans leur chambre à coucher. Le fils s’est empressé d’aller chercher secours.

C’est par la suite, qu’une lettre a été découverte. Cette missive faisait mention des regrets d’Ackhaye à ses parents. « Mo kone monn fer zot soufer. Pardonn mwa mama e papa. Mo kontan zot », pouvait-on y lire.

Meenakshee a, quant à elle, demandé à ses proches de s’assurer que ses biens soient partagés équitablement entre son fils et sa fille. « Abiy mwa an saree rose e retourn mo iniform kompani pou gagn cash ». Ce sont les dernières volontés de la quadragénaire.

L’enquête est menée par l’inspecteur Mohesh et est supervisée par l’ACP Ramsurrun.