[Vidéo] Culture : le séga tambour de Rodrigues inscrit au patrimoine culturel immatériel de l'Unesco

Par Rajmeela Seetamonee O commentaire

Bonne nouvelle en ce jeudi 7 décembre ! Le séga tambour de Rodrigues est désormais sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité. 

L'examen des candidatures au eu lieu lors de la douzième session du Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l'Unesco. Elle s'est tenue au Centre international de conférences (ICC Jeju) sur l'île de Jeju en République de Corée. 

«Le séga tambour de Rodrigues a été un vecteur important pour résoudre les conflits et consolider les liens», a indiqué le président du corps d'évaluation lors de sa présentation. 

Ensuite, le ministre des Arts et de la Culture Pradeep Roopun a, pendant deux minutes, défendu le dossier. «Nous allons continuer à collaborer avec l'Unesco pour protéger nos patrimoines», a-t-il dit avant la diffusion d'une vidéo sur l'historique du séga tambour. 

Le président du Comité Byong-hyun Lee a validé l'inscription du sega tambour de Rodrigues. Les débats ont été retransmis en direct sur le webcast de l'Unesco. 

La délégation mauricienne était aussi composée de Rose de Lima Édouard, Commissaire des Arts et de la Culture à Rodrigues, Rajwantee Ramrukheea, chef de cabinet au ministère des Arts et de la Culture, Islam Bhugun directeur de la culture, Vijaye Ramchurn, président du National Heritage Fund et Shivajee Dowlut Rao Officer-in-Charge du NHF. 

Le dossier a été soumis depuis le 25 mars 2016 et le séga tambour était parmi les 35 nominés. Le séga tambour rejoint ainsi le séga tipik et le Geet Gawai au patrimoine culturel immatériel de l'humanité. Pradeep Roopun se dit fier de cette troisième inscription sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel. 

«Je félicite toute la population mauricienne et rodriguaise. Rose de Lima Édouard et les trois artistes qui ont livré une prestation du séga tambour dans la salle, sont émus.  Nous sommes très contents. Le comité d'évaluation nous a d'ailleurs félicités pour le contenu et la façon dont nous avons préparé le dossier. Nous avons franchi une première étape qui est l'inscription. Nous allons devoir travailler de concert avec la Rodrigues Regional Assembly pour préserver et promouvoir le séga tambour. Nous allons aussi travailler sur un dossier pour le séga chagos», a expliqué le ministre au Défi Quotidien.