Courses illégales : les pétarades des motos importunent

Par Christopher Sowamber O commentaire
Courses illégales de motos

Les amateurs de courses de deux-roues perturbent la tranquilité des habitants, dans certains quartiers des Plaines-Wilhems.

Rajiv. B un habitant de Bonne -Terre se plaint de bruits nocturnes, qui perdurent depuis plusieurs mois. Ce sont surtout des pétarades de motocyclettes. « À proximité de ma résidence, un voisin tient un garage où il effectue des réparations de motocyclettes, cela dure parfois toute la nuit. C’est réellement une nuisance pour les habitants de cette localité », explique-t-il. Bien entendu, une fois les engins remis en état, leurs propriétaires ne se gênent nullement pour les essayer, sans se soucier de la tranquillité des voisins.

Les autorités sur le qui-vive

Interrogé sur ce problème, l’inspecteur Brasse de la police de l’Environnement a tenu à expliquer que des mesures seront prises pour éviter que cela se répète. «  Nous avons sept équipes de la police de l’Environnement, éparpillées à travers l’île. Leur mission est de faire cesser ce genre d’activités et de comportements nuisibles à la tranquillité publique.

Concernant les courses illégales, nous ferons les arrangements avec le poste de police de la localité ainsi que la Traffic Branch (qui s’occupe aussi de ce problème) pour des interventions. C’est toute une équipe qui travaille en collaboration pour trouver une solution rapide et efficace. Je tiens aussi à rassurer le public que des équipes de la police effectuent des patrouilles là où nous enregistrons souvent des plaintes concernant ces courses illégales. »

Mesures à prendre

Pour toute plainte, il importe de noter le numéro d’immatriculation de l’engin incriminé. La hotline de la police de l’Environnement est le 210 5151 ou le 210 5252. « Les cas peuvent aussi être directement rapportés à la National Transport Authority. Lorsque le cas est référé à la police de l’Environnement, nous en informons la NTA », précise l’inspecteur Brasse.

Là-bas, les officiers feront un rappel des règlements au propriétaire du véhicule. Dans certains cas, une descente des lieux peut être menée au domicile de l’individu et le propriétaire est passible d’une forte amende.