Construction de toilettes à La Nicolière : demande en suspens

Par Najette Toorab O commentaire
La Nicolière

Ajay, un habitant de Trou-aux-Biches, s’est tourné vers l’équipe d’Xplik ou K concernant le « refus » de la Wasterwater Management Authority pour ce qui est de la construction de toilettes publiques à La Nicolière. La WMA assure que la requête est encore à l’étude.

«Une demande a été faite auprès du ministère du Logement et des Terres pour que des toilettes publiques soient aménagées sur un lopin de terre. La requête a été acceptée par le conseil de district de Pamplemousses depuis un an déjà et un budget a été alloué à ce projet. Sauf que la Wasterwater Management Authority (WMA) désapprouve le projet. On nous a signalé que cela risquerait de polluer l’eau du réservoir de La Nicolière. Je ne comprends pas comment cela risquerait de polluer le réservoir, vu que trois ‘septic tanks’ sont prévus pour la réalisation de ce projet. Ce lieu est très apprécié des visiteurs locaux et étrangers. Il nous paraît logique de prévoir des toilettes pour le public au lieu de voir certaines personnes contraintes de se rendre en forêt pour satisfaire leurs besoins », fulmine Ajay.

Hygiène publique

À la suite de cette plainte, la rédaction d’Xplik ou K a pris contact avec Sunaël Purgus, président du conseil de district de Pamplemousses. Ce dernier confirme que ce projet a été planifié sous son mandat. « Je suis au courant de ce problème d’hygiène publique. J’avais enclenché des procédures auprès du ministère du Logement et des Terres, de la Forestry Unit et de la WMA. Nous avons besoin de la ‘clearance’ du ministère de l’Agriculture. Malheureusement, aucune réponse positive n’a été obtenue de la WMA à ce jour. Nous prévoyons un bloc de trois toilettes : une pour les hommes, une pour les dames et une autre pour les personnes en situation de handicap. C’est une excellente initiative qu’il faut encourager, cette région étant très fréquentée, selon mon point de vue. Les motifs de refus soulevés par la WMA ne nous satisfont pas. On nous a dit que les eaux usées pollueraient l’eau du réservoir et qu’un projet d’agrandissement du réservoir de La Nicoliere est prévu, mais quand donc ? Alors que notre projet a déjà été accepté par le conseil et le budget pour démarrer les travaux a été alloué. »

Précisions réclamées

Sollicitée pour un commentaire à l’antenne d’Xplik ou K jeudi, Reshma Damory, chargée de communication à la WWA, explique qu’un courrier a été adressé au conseil de district de Pamplemousses en novembre 2017, en réponse à sa requête.

« Il est faux de dire que la demande a été rejetée. Nous avons réclamé des précisions au président, notamment un amended plan complet contenant les spécifications suivantes : d'abord, la conduite pour les eaux usées devra être reliée à un septic tank ou un puits d’absorption ; ensuite, la capacité minimum du septic tank devra être de trois mètres cubes (3 m³) ; puis tous les effluents du septic tank devront être dirigés vers un puits d’absorption de deux mètres carrés (2 m²) ; quatrièmement, aucun véhicule ne devra circuler, stationner et aucune construction ne devra être érigé sur le terrain alloué pour les toilettes publiques, le septic tank ou le puits d’absorption. Enfin, le septic tank et le puits d’absorption devront être situés à au moins deux mètres de tout bâtiment ou limite prévue par les Planning Guidlines du ministère du Logement et des Terres », souligne Reshma Damoree. Et de préciser : « Nous avons aussi invité Sunaël Purgus, président du conseil de district de Pamplemousses, à prendre contact avec l’ingénieur chargé du dossier à la WMA, afin de l’aider dans ses démarches. »

Agrandissement de La Nicolière ?

La rédaction d’Xplik ou K a pris contact avec la Water Resources Unit (WRU) concernant le projet d’agrandissement du réservoir de La Nicolière. Il nous a été confirmé par une source à la WRU, « qu’effectivement, une étude est  en cours depuis quatre mois concernant l’élargissement du réservoir. Cette étude analysera les diverses étapes à suivre pour voir si ce projet est réalisable. À ce stade, il est encore prématuré d’annoncer un tel projet. »