Consommation : les prix de certains légumes prennent l’ascenseur

Par Leena Gooraya-Poligadoo O commentaire
pomme d’amour

En cette période de fin d’année, les consommateurs doivent se serrer la ceinture lorsqu’ils vont acheter leurs légumes. Si certains prix ont déjà grimpé, d’autres devraient le faire d’ici deux semaines. Les raisons : une forte chaleur et un manque de main-d’œuvre.

Le prix d’un demi-kilo de pomme d’amour passera de Rs 40 à Rs 50 d’ici une quinzaine de jours. Quant au concombre, le prix augmentera de Rs 30 à Rs 45 l’unité.  Le haricot et le piment aussi coûteront plus cher dans les jours à venir. C’est ce que prévoit le secrétaire de la Small Planters’ Association, Kreepalloo Sunghoon. 

Selon lui, il y a deux raisons principales qui expliquent cette flambée des prix. « D’abord en cette période de forte chaleur, il n’y a pas eu assez d’irrigation dans les champs. Cela a  ainsi mené à une baisse dans la production », explique-t-il.  Un avis que partage Vinay Bowal, planteur de légumes dans la région de Pamplemousses. « À cause de la forte chaleur, chaque semaine le prix d’un demi-kilo de pomme d’amour augmente de Rs 5. Il pourrait atteindre jusqu’à 
Rs 100 le demi-kilo à la fin de janvier  », dit-il. Par ailleurs, ajoute-t-il, qui dit été, dit aussi prolifération des maladies et des insectes.

Selon nos interlocuteurs, le manque de main-d’œuvre est un autre facteur qui contribue à la hausse des prix. « En cette période de festivités, il y a moins de gens disponibles pour travailler dans les champs. D’ailleurs, 25 % des légumes n’arrivent pas sur le marché », déplore Kreepalloo Sunghoon. Le retard pour  la récolte, dit-il, affecte la qualité de légumes.

Baisse de 10 % sur la vente

Pendant la période des fêtes, les Mauriciens sont  nombreux à consommer hors de chez eux (restaurants, hôtels, food courts).  Par ailleurs, avec le boni de fin d’année, ils optent plus pour des produits de luxe tels que la viande, entre autres. « Ce phénomène se reflète sur la vente de légumes. D’ailleurs, en général, la vente dans les marchés a baissé de 10 %  »,  soutient Kreepalloo Sunghoon.  Un avis que partage Vinay Bowal. «   Les planteurs n’arrivent pas à vendre la même quantité de légumes que d’habitude », dit-il.

Les prix des légumes (demi-kilo)

Légumes Prix (17 déc.  2017)
Pomme d’amour Rs40
Piments Rs80
Aubergine  Rs20
Pipengaille Rs25
Giraumon Rs15
Patole Rs30
Chou  (unité) Rs40
Chouchou Rs15
Margoze Rs30
Carotte Rs25
Concombre (unité) Rs30
Haricot Rs40
Lalo Rs70
Vohème Rs25
Calebasse Rs15
Pâtisson Rs40
Courgette (unité) Rs40
Chou-fleur (unité) Rs70
Source : Association des petits planteurs