«Complot» allégué contre Ravi Yerrigadoo : les journalistes pourraient être interrogés ce lundi

Par Ellvina Nallan O commentaire
Hussein Abdool Rahim

Les enquêteurs de la police criminelle ne chôment pas. Après une reconstitution des faits, dimanche, ils s’apprêtent à interroger, ce lundi, ceux qui sont impliqués dans le « complot » allégué contre l’ex-Attorney General.

Après la déposition d’Husein Abdool Rahim, le patron du Central Criminal Investigation Department (CCID), Devanand Reekoye, s’est rendu aux Casernes centrales dimanche après-midi où il a organisé une réunion avec les enquêteurs pour la répartition des tâches. Ces derniers ont déjà établi une liste de questions pour les protagonistes impliqués dans cette affaire. Toutes les dispositions ont été déjà été prises et l’interrogatoire de Nad Sivaramen, directeur des publications du groupe La Sentinelle et de ses deux journalistes, Axcel Chenney et Yasin Denmamode, serait éminente. Ils devront être confrontés aux allégations d’Husein Abdool Rahim qui les accuse d’avoir participé à un « complot » contre l’ancien Attorney General, Ravi Yerrigadoo.

 Dimanche soir, les enquêteurs du Central CID  poursuivaient la vérification des informations. L’ancien Attorney General s’est rendu au Central CID en début de soirée de dimanche où il a ajouté des éléments à sa déclaration sur le complot allégué dont il serait victime. L’exercice a duré environ deux heures.

En outre, Husein Abdool  Rahim, qui s’est rétracté jeudi dernier, a participé, plus tôt dans la journée de dimanche, à une reconstitution des faits concernant ses récents déplacements. L’exercice a été filmé et photographié par la police. Il s’est d’abord rendu à Port Chambly pour montrer aux enquêteurs où il a logé et où a eu lieu sa rencontre avec Nad Sivaramen. Puis il s’est rendu au siège du groupe La Sentinelle, à Riche Terre. Ensuite, il s’est rendu à l’hôpital de Rose-Belle où il avait été conduit par un journaliste du groupe La Sentinelle pour être vu par une psychiatre. Et en dernier lieu, il s’est rendu à Flic-en-Flac où il dit avoir rencontré Axcel Chenney et Yasin Denmamode. Après cette reconstitution, il a été autorisé à rentrer chez lui.

Du côté des Casernes centrales, on laisse entendre que les journalistes impliqués par  Husein Abdool Rahim pourraient être convoqués ce lundi.

Pour rappel, Husein Abdool Rahim s’est rétracté sur les ondes de Radio Plus, jeudi après-midi. Il prétend qu’il a été « manipulé » dans le but de faire tomber Ravi Yerrigadoo.