Commission d’enquête sur la drogue : l’ancien «clerk» de Raouf Gulbul entendu ce mercredi

Par Vel Moonien O commentaire
Riaz Gulbul

Le fils de Raffick Gulbul, frère de Raouf, sera auditionné par Paul Lam Shang Leen ce mercredi. Des révélations sont attendues sur les liens entre l’avocat et Parwiza Bibi Amina Jeeva, Joseph Jacharree Bottesoie et Peroomal Veeren.

Gulbul vs Gulbul. C’est le scénario de ce mercredi, devant la commission d’enquête sur la drogue. Riaz Gulbul, l’ancien clerk de l’avocat Raouf Gulbul sera entendu par l’ex-juge Paul Lam Shang Leen, pour son rôle au sein de l’étude de son oncle pendant la période allant de 1997 à 2010. Il sera notamment appelé à donner des détails sur les affaires de drogue impliquant Peroomal Veeren, Parviza Bibi Amina Jeeva et Joseph Jaccharree Bottesoie. Il dira « ziss la verite », assure son entourage.

Fils de feu Raffick Gulbul, le frère aîné de Raouf Gulbul, Riaz Gulbul devrait donner des détails à la commission Lam Shang Leen sur l’identité de la personne qui a pris contact avec la famille de Parviza Bibi Amina Jeeva, après son arrestation par l’Anti-Drug and Smuggling Unit (Adsu) pour possession d’héroïne et d’une forte somme d’argent en 2008.

Elle avait été interpellée dans le sillage d’une saisie de drogue impliquant Peroomal Veeren. L’administration pénitentiaire avait alors informé l’Adsu qu’elle rendait souvent visite au prisonnier en se faisant passer pour sa fiancée.

C’est Riaz Gulbul qui avait signé le reçu pour les honoraires censés avoir été remis par les proches de Parviza Bibi Amina Jeeva à Raouf Gulbul, afin d’assurer la défense de celle-ci. Auditionnés il y a cinq mois par la Commission Lam Shang Leen, la condamnée et ses proches ont soutenu qu’ils n’ont jamais contacté l’avocat, qu’ils n’avaient pas les moyens de le payer et que c’est Peroomal Veeren qui s’en est chargé.

Riaz Gulbul devrait aussi revenir sur les circonstances qui ont conduit son oncle à défendre Joseph Jacharree Bottesoie. Également auditionné en juin, ce dernier a déclaré que l’avocat, dont les services ont été retenus par ses proches, lui aurait proposé Rs 5 millions, afin qu’il n’incrimine pas le trafiquant de drogue Rajen Velvindron dans la saisie de 2,36 kg d’héroïne effectuée par l’Adsu en 1997. L’ex-condamné affirme également que Raouf Gulbul lui a assuré que des magistrats pourraient être soudoyés, afin qu’il ne purge pas une lourde peine de prison. 

L’avocat a été entendu à quatre reprises, depuis le mois dernier et a nié avec véhémence les allégations portées contre lui. Son neveu qui a aussi travaillé à son cabinet, de janvier à août 2013, devrait aussi aborder les accusations portées par son oncle contre l’avocate Tisha Shamloll qui a été son « junior ». Le neveu devrait « blanchir » la jeune avocate, tout en faisant des « révélations » sur une proche qui occupe de hautes fonctions dans le système judiciaire.