Budget : la grogne des artistes

Par DEFIMEDIA.INFO . O commentaire

C’est au domicile du chanteur Ras Natty Baby (Joseph Nicolas Émilien) que les artistes locaux se sont réunis, samedi après-midi. Le motif de la « réunion d’urgence », ayant rassemblé une cinquantaine d’artistes, avait trait aux propositions budgétaires concernant la valorisation de l’art et de la culture.

Il convient de rappeler que les mesures préconisées dans le budget sont la réalisation d’un fonds (National Arts Fund) pour des activités telles que l’enregistrement de musique, les concerts, les expositions et ventes, la création d’un répertoire de chansons folkloriques et traditionnelles, l’organisation d’un concours annuel national en reconnaissance à la performance des artistes, la création d’un village des artistes, ainsi que la construction d’un Palais des Arts. Des propositions qui, selon Jean Jacques Arjoon, « ne répondent pas aux attentes » des artistes, car « le budget ne fait état d’aucune mesure » formulée par Pravind Jugnauth, Premier ministre et ministre des Finances.  Pour démontrer leur mécontentement, les artistes déposeront le document contenant leurs propositions aux divers membres de l’opposition, avant le début des débats post-budgétaires, qui débuteront lundi.

Le chanteur Blakkayo est d’avis que « le gouvernement  aurait dû faire un clin d’œil spécial à l’art et à la culture, comme c’est le cas à l’étranger ».