Budget 2017-18 - Arts et Culture : un fonds de Rs 15 M pour aider les artistes

Par Le Défi Quotidien O commentaire
Arts et culture

Le ministre des Finances prévoit la création d’un fonds pour aider les artistes à réaliser leurs créations. Une cérémonie sera aussi organisée chaque année pour récompenser les artistes. Le Film Rebate Scheme sera désormais disponible pour le tournage de séries.

  • Mise sur pied d’un National Arts Fund avec une enveloppe de Rs 15 millions pour aider les artistes dans leurs créations.
  • Création d’une médiathèque pour préserver les répertoires des chansons folkloriques locales.
  • Tenue d’une National Award Ceremony pour récompenser les artistes qui se sont illustrés dans le courant de l’année.
  • Rémunération désormais octroyée aux artistes pour leur performance à la MBC Télévision.
  • Rénovation de la mairie de Curepipe au coût de Rs 110 millions.
  • Mise sur pied d’un Village des artistes à Batterie de l’Harmonie à Les Salines, Rivière-Noire.
  • Création d’une Art Zone, par le secteur privé, au Grenier, à Port-Louis. Le but : permettre aux artistes d’assurer la promotion de leurs œuvres.
  • Construction d’un Palais des Arts et de la Culture à Côte d’Or City, à Highlands.
  • Accessibilité du Film Rebate Scheme étendue à la production locale des films, au tournage de séries et au doublage de films.
  • Possibilité de bénéficier d’une formation dans l’industrie cinématographique et d’autres performing arts sous le National Skills Development Programme.

Réactions - Zanzak Arjoon : «Aucune considération pour nos propositions»

Pour Zanzak Arjoon, président de l’Association des auteurs-compositeurs mauriciens, le Budget 2017-18 ne répond pas aux attentes des artistes : « Lors des consultations pré-budgétaires, nous avons fait plusieurs requêtes, dont la révision à la hausse du quota de nos Royalties de 68 sous à Rs 3,80. Or, rien n’a été dit à ce sujet. »

Aucune attention, dit-il, n’a été accordée aux subventions des artistes. « On s’attendait à ce que le plafond passe de Rs 30 000 à Rs 100 000. Le Budget n’a pas tenu compte de nos suggestions. »