[Vidéo] Brij Mohan Amar Rahe : un homme condamné à mort pour son propre meurtre

Par Le Défi Quotidien O commentaire
Brij Mohan Amar Rahe

Brij Mohan Amar Rahe est basé sur une histoire très intéressante. Un homme est condamné à mort pour avoir simulé sa propre mort.

Brij Mohan (Arjun Mathur) est le propriétaire d'un magasin qui vend des bas et des collants dans une rue très fréquentée de Delhi. Il veut à tout prix changer sa vie. Il a deux problèmes qui rendent sa vie misérable - une épouse casse-pieds et des dettes qui deviennent insupportables. Il a une idée. Il simule sa propre mort pour éviter une vie monotone. Et puis, il change son look tout en adoptant une nouvelle identité comme Amar Sethi. Il obtient l'argent et la fille qu'il voulait, mais l'inévitable lui arrive. Il est accusé d'avoir simulé son propre meurtre et est condamné à mort…

Arjun Mathur, 36 ans, est né le 18 octobre 1981, à Londres. Son père, hôtelier de profession, retourne à Delhi alors qu'Arjun n'est qu'un gosse. Il a fait ses études, à St. Columba's School, Delhi, à St. Mary's School, Mumbai, à The British School, New Delhi et à Oaklands College, St Albans, Hertfordshire. Il a suivi des cours sur le cinéma au Barry John's Institute et au Lee Strasberg Theatre and Film Institute, New York.

Mathur devient assistant à la réalisation pour des films tels que Kyun! Ho Gaya Na..., Mangal Pandey: The Rising, Rang De Basanti et Bunty Aur Babli. Il a même tenu un rôle mineur dans Kyun! Ho Gaya Na....  Il a été vu dans Outsourced (2006), Migration (2007), Positive (2007), Barah Aana (2009), Luck by Chance (2009), My Name Is Khan (2010), 14226 (2010), Mumbai Cutting (2010), Lions in the Night (2011), I Am (2011), My Friend Pinto (2011), Fireflies (2012), Bhoomi (2017), Ankur Arora Murder Case (2013), Coffee Bloom (2014), Angry Indian Goddesses (2015), Waiting (2015) et Begum Jaan (2017).

Sortie : 1er décembre 2017
Bannière : Yoodlee Films
Mise en scène : Nikhil Bhatt
Musique : Andrew T. Mackay
Interprètes : Arjun Mathur, Nidhi Singh, Manav Vij, Sunny Hinduja et Yogendra Tikku
Durée : 99 minutes